Les Mexicains descendent dans les rues pour protester contre Donald Trump

14 février 2017 Par

Des milliers de Mexicains ont manifesté ce week-end contre les mesures anti-immigration de Donald Trump, et contre le silence de leur propre dirigeant.

Il aura fallu attendre un certain temps avant que l’opposition ne devienne massive, au Mexique, contre le programme anti-immigration de Donald Trump. Ce week-end, des milliers de Mexicains sont descendus dans les rues afin de manifester contre les mesures du nouveau président américain, et plus particulièrement contre son projet de mur à la frontière entre leur pays et les Etats-Unis.

A Mexico, pas moins de 20 000 personnes ont manifesté, selon les chiffres du gouvernement local. "Le Mexique, on le respecte M. Trump", "Sorry Mexico". Les slogans et les panneaux ne manquaient pas d’imagination pour dénoncer les mesures "xénophobes, discriminatoires et fascistes" de Donald Trump. Le président américain souhaite en effet prendre des mesures radicales afin de lutter contre l’immigration dans son pays, et plus particulièrement l’immigration venue du Mexique.

Face à cela, les Mexicains ont également dénoncé l’inaction et le silence de leur président, Enrique Pena Nieto. Les manifestants ont ainsi appelé leur dirigeant à plus de fermeté, face à Donald Trump. Un mouvement de protestation qui illustre bien  la grave crise diplomatique que traversent actuellement le Mexique et les Etats-Unis.

Durant la campagne présidentielle américaine, Donald Trump avait eu des mots très durs à l’encontre de certains Mexicains, qu’il avait traité de "criminels", de "violeurs" et de "bad hombres" ("mauvais hommes"). Outre la construction du mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, le président américain veut également renégocier l’Accord nord-américain de libre-échange (Alena), qu’il estime trop avantageux pour les Mexicains.

L'analyse de Vincent Michelot, professeur de civilisation américaine à Sciences-Po Lyon, chercheur invité à l'Université de Virginie, à Charlottesville: