Les Missionnaires de la Charité: "Une leçon de vie" pour un jeune angevin

Mère Teresa est décédée voilà vingt ans à Calcutta, à l'âge de 87 ans. Son enseignement est toujours vivant, et se perpétue à travers les Missionnaires de la Charité. Témoignage.

Mère Teresa a fondé la communauté religieuse des Missionnaires de la Charité en 1948. Ces soeurs qui ont fait le voeu d'aider les plus pauvres parmi les pauvres sont aujourd'hui plus de 5 000 dans le monde. Un angevin, Vianney de Villaret, a eu l'occasion de côtoyer certaines d'entre elles en Bulgarie. RCF 49 lui donne la parole.

A vingt-deux ans, Vianney a servi de la soupe aux plus démunis aux côtés des Missionnaires de la Charité, en Bulgarie. "Elles sont touchantes par délicatesse, leur attention", relève-t-il. Et elles gardent "le sourire". 

Une communauté au service des plus faibles

Les Missionnaires de la Charité vont à la rencontre des indigents, des marginalisés. Mère Teresa, Prix Nobel de la Paix en 1979, n'a cessé d'ouvrir des orphelinats, des dispensaires. Les soeurs se consacrent aux malades et à ceux qui sont abandonnés.
 

"Une incroyable leçon de vie"

Mère Teresa, déclare Vianney, disait à ses soeurs "vous n'avez pas assez de temps pour vous occuper de votre prochain, commencez donc par prier pour lui". Le fait que les soeurs de la communauté allient prière et action sur le terrain constitue, pour le jeune homme, une "incroyable leçon de vie", qu'il essaie "d'appliquer au quotidien".

00:00

00:00

Une figure d'actualité

Mère Teresa demeure une figure de référence. Pour Vianney, elle symbolise "la simplicité", "le dévouement", "la sagesse". Lors de la canonisation de cette femme extraordinaire, il y a un an, le Pape François prononçait à son égard ces mots dans son homélie : "Mère Teresa, durant toute son existence, a été une généreuse dispensatrice de la miséricorde divine, se rendant disponible à tous à travers l’accueil et la défense de la vie humaine, de celle non née à celle abandonnée et écartée."

Une vie d'engagement dans l'humilité qui ne manque pas de donner à réfléchir et qui laisse nombre d'enseignements à transmettre par-delà les années. Mère Teresa deviendra demain, 6 septembre 2017, la co-sainte patronne de la ville de Calcutta.

 

Sur le même thème :