Les navires Mistral seront finalement vendus à l'Egypte

L’Elysée a confirmé la vente à hauteur de 950 millions d’euros, environ ce qu’avait payé Moscou avant que Paris n’annule la vente en raison de l’implication russe dans le conflit ukrainien.

Les deux portes hélicoptères seront donc finalement positionnés en Méditerranée non loin des côtes libyennes pour l’un, et en Mer Rouge pour l’autre. Avec quels objectifs ? Eléments de réponse de Pascal Lepautremat, spécialiste des questions de défense.