L'Etablissement français du sang (EFS) lance un appel au don

2 janvier 2018 Par

Les réserves de sang sont trop faibles. D'où cet appel général lancé par l'Etablissement français du sang (EFS).

Les réserves de sang sont trop faibles

La France manque de sang. Les réserves de sang utilisées par les hôpitaux dans le cadre d'opérations médicales ou de transfusions sont trop faibles. En Auvergne-Rhône-Alpes par exemple, on compte seulement neuf jours de stocks de produits sanguins au lieu des quatorze jours nécessaires pour aborder cette période capitale.

"Chaque année nous constatons le même effet à la même période, c’est-à-dire la baisse du stock de produits sanguins en réserve liée à diverses raisons. Notamment une période propice aux épidémies, qui fait que la fréquentation des collectes est en baisse, et les malades ne font pas de pauses dans leurs besoins. On a ce déséquilibre entre une consommation de produits sanguins qui se stabilise voire augmente et une diminution de nos rentrées de produits" explique le docteur Jacques Courchelle, médecin responsable des prélèvements sur l'ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Quelles conditions pour donner son sang?

"Il faut savoir que la grande majorité des produits sanguins sont transfusés à des malades qui souffrent de malades chroniques et notamment en cancérologie, de leucémies. On a un besoin quotidien de ce genre de produits" ajoute le praticien. D'où cet appel général lancé par l'Etablissement français du sang (EFS). 

Pour rappel, les hommes peuvent donner leur sang jusqu’à six fois par an, contre quatre fois pour les femmes. Pour donner, il faut, entre autres, être âgé de 18 à 70 ans, ne pas être à jeun, être en bonne forme physique, peser au moins cinquante kilos, et ne pas être enceinte. Plus d'informations sur le site de l'EFS, en cliquant ici

►Le docteur Jacques Courchelle, médecin responsable des prélèvements pour la région Auvergne-Rhône-Alpes: