Lutte contre le terrorisme: le Parlement européen adopte le PNR

14 avril 2016 Par

La France le réclamait depuis les attentats contre Charlie Hebdo. Le Parlement européen vient de voter en faveur du PNR, le registre des données des passagers aériens.

Une victoire pour Bernard Cazeneuve. Cela fait plusieurs mois que le ministre de l’Intérieur demande la mise en place d’un fichier des données des passagers aériens en Europe, le fameux PNR. Cette demande remonte au lendemain des attentats de janvier, contre Charlie Hebdo. Il aura fallu attendre plus d’un an pour que l’Europe valide définitivement ce projet. Mais la directive sur le sujet remonte à 2011.

Les eurodéputés ont donc voté en faveur du PNR jeudi 14 avril à une large majorité. Le locataire de la place Beauvau a expliqué qu’il s’agissait "d’un outil précieux pour renforcer la sécurité des citoyens européens en facilitant en amont le repérage des mouvements des terroristes jihadistes qui empruntent les transports aériens". Ce nouveau fichier va permettre de mieux tracer les itinéraires aériens des terroristes potentiels, à partir d'informations que les compagnies aériennes auront l'obligation de transmettre aux États, lesquels devront ensuite se les partager.

Cette directive doit encore faire l’objet d’un vote formel de la part des Etats membres du Conseil de l’Union européenne. Mais ce vote semble déjà acquis. La Commission européenne a salué le vote des députés, estimant que ce PNR "améliorera la sécurité de nos citoyens, tout en incluant des garanties robustes sur la confidentialité et la protection des données".

La réaction de Michel Dantin, Député europén de la région Sud-Est: