Lyon: les réfugiés de Fourvière de nouveau à la rue

31 mai 2015 Par

© 2015 Philippe Lansac - Les réfugiés sont hébergés depuis avril dans un local industriel de Décines.

Les 150 réfugiés de Fourvière, installés depuis un mois dans un local industriel de Décines loué par le diocèse de Lyon, devront quitter cet hébergement d’urgence le 1er juin.

Après 1 mois dans un local industriel loué in extremis par le diocèse de Lyon à Décines, les réfugiés de Fourvière sont de nouveau expulsés. Le préfet délégué pour l’égalité des chances du Rhône, Xavier Inglebert, s’est rendu sur place lundi 25 mai pour annoncer aux 150 réfugiés roms et originaires des pays de l’Est, qu’aucune solution d’hébergement n’a été trouvée.

Pour certains, la préfecture financera des retours sur la base du volontariat, mais d’autres ont déposé un recours de demande de droit d’asile. Le père Bruno-Marie Duffé, vicaire épiscopal et animateur de coordination urgence migrants à l’initiative du relogement, souligne aussi l’état de santé aggravé de quelques réfugiés qui pourraient être hospitalisés à Lyon. 

00:00

00:00


Après avoir été expulsés de leur squat de Gerland le 15 avril dernier, les réfugiés ont passés la nuit dans plusieurs logements d’urgence, notamment dans la salle des pèlerins à Fourvière et dans le gymnase de l’établissement catholique des Maristes dans le 5e  arrondissement de Lyon.