Manuel Valls veut accompagner les jeunes de retour de Syrie ou d'Irak

29 avril 2015 Par

​Manuel Valls a refermé mercredi à la mi-journée la Rencontre internationale réunissant depuis lundi 170 magistrats de 34 pays, spécialisés dans la lutte contre le terrorisme.

Le Premier ministre a annoncé la création d'ici la fin de l'année d'une structure destinée à prendre en charge les jeunes de retour de zones de conflit (Syrie, Irak en particulier) ne faisant pas l'objet de poursuites judiciaires.
Selon lui, 1 605 Français ou résidents en France sont actuellement recensés pour leur implication dans des filières terroristes. Parmi ceux-ci, on estime que 445 se trouvent actuellement en Syrie et que 99 y sont morts. Alain Rodier, du Centre français de recherche et renseignement, souligne l’importance de ces rencontres dans la coopération internationale.


Concernant l'annonce de Manuel Valls, Alain Rodier accueille cette décision d'accompagner les jeunes de retour du Jihad de façon positive.

Défendant à nouveau la loi sur le renseignement qui doit être votée mardi à l'Assemblée, Manuel Valls a assuré qu'elle s'attache à préserver un juste équilibre entre la protection des personnes et la protection les libertés garanties par la Constitution.
ersonnes ne faisant pas l’objet de poursuites judiciaires.