Marie-Laure Basilien-Gainche: "un migrant sur deux est mineur"

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

jeudi 6 octobre 2016 à 7h50

Durée émission : 15 min

Le Grand Invité

© STRINGER AFP

Le Corps européen de garde-frontières et de garde-côtes entre officiellement en fonction ce jeudi. Il est destiné à mieux contrôler les arrivées de migrants en Europe.

Cette nouvelle force est inaugurée aujourd’hui à la frontière entre Bulgarie et Turquie, principal point d’entrée terrestre des migrants.

"Ce corps de garde-frontière n’est qu’un Frontex plus. C’est une modification de Frontex pour rendre cette agence moins dépendante des Etats et plus libre dans ses actions et dans ses fonctions. La différence entre Frontex et ce Frontex plus est la capacité qu’à Frontex à organiser des opérations d’elle-même" explique Marie-Laure Basilien-Gainche, professeure de droit public à l’Université Lyon 3 et spécialiste du Droit public européen

Elle ajoute que "Frontex n’est pas inefficace. Depuis sa création, elle mène des actions pour limiter les migrations que l’on qualifie d’irrégulières, des franchissements de frontières qui n’ont pas été autorisés par les Etats membres, par l’octroi de visas. Frontex va contrôler les frontières, et c’est Europol qui va s’occuper des réseaux de passeurs. Mais soyons-clair, les réseaux de passeurs existent car on a fermé les frontières."

Ce corps de garde-frontières et de garde-côtes pourrait bien aider à mieux gérer la question des mineurs parmi les migrants. "On estime aujourd’hui que 50 % des réfugiés qui arrivent en Grèce sont des mineurs dont beaucoup qui ne sont pas accompagnés. On a du mal à évaluer leur nombre car nos garde-frontières ne sont pas du tout formés. De plus, certains disparaissent. Il y a du trafic d’êtres humains" conclut-elle.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

François Ballarin