Mgr Brunin: "on n'a pas entendu le FN sur son programme régional"

6 décembre 2015 Par

Pour l'évêque du Havre, les sujets nationaux ont une fois encore parasité un scrutin davantage axé sur la vie locale.

"On craignait un taux d’abstention beaucoup plus grand" confie Mgr Jean-Luc Brunin qui ajoute qu’il y a "au moins un élément positif, c’est la participation" des électeurs. L’évêque du Havre ajoute "qu’on ne peut s’en satisfaire, car cela veut dire que près d’un citoyen sur deux ne s’est pas déplacé." Des résultats qui font croire à Mgr Brunin que "les responsables politiques doivent s’interroger et ne peuvent pas prendre leur parti de ce taux d’abstention."

Au sujet de la percée du Front National, qui arrive en tête de ce premier tour des élections régionales, l’évêque du Havre admet sa surprise, "dans la mesure où on n’a pas entendu au niveau de ce parti un programme sur les régionales." Mgr Brunin explique "qu’on nous a parlé des migrants, mais la question de la régulation migratoire n’est pas une compétence régionale, on nous a parlé de sécurité, qui n’est pas une compétence régionale".

Ces résultats révèleraient davantage "des peurs et des inquiétudes par rapport à l’avenir, mais aussi des rejets", explique l’évêque du Havre. Ce dernier estime néanmoins que l’on "ne peut se réduire à avoir des clivages, et qu’il est important de se diriger vers une cohésion sociale", concluant qu’"il y a là une responsabilité de la classe politique".

00:00

00:00