Mgr Jaeger: "à Lampedusa, j'ai retenu la qualité de l'accueil des habitants"

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

lundi 26 septembre 2016 à 7h50

Durée émission : 15 min

Le Grand Invité

© Michael BUNELCIRIC

François Hollande est actuellement à Calais afin de présenter son plan pour l'évacuation de la Jungle.

A l’invitation du cardinal Montenegro, Mgr Jean-Paul Jaeger, évêque d’Arras, s’est rendu à Lampedusa, en Italie, la semaine dernière. "Ce qui a favorisé  cette rencontre, c’est bien sûr le parallèle entre Lampedusa et Calais. J’ai répondu à l’invitation de la mission italienne en France qui m’avait suggéré de faire cette visite, pour découvrir la manière dont on accueille les réfugiés à Lampedusa" explique-t-il.

"Ce qui m’a frappé, c’est la qualité de l’accueil des habitants de Lampedusa. Il y a une mobilisation générale pour favoriser l’accueil de ces personnes, qui sont souvent recueillies dans des conditions dramatiques. Ils vivent là leur première terre d’accueil en Europe. Les gardes-côtes doivent aller souvent les récupérer. Ensuite ces personnes sont acheminées à Lampedusa, et il y a toute une mobilisation pour favoriser ce premier accueil" décrit Mgr Jaeger.

A Lampedusa, les réfugiés sont ensuite conduits dans un centre où ils vont rester une semaine, avant d’être répartis en Italie. Mgr Jaeger explique qu’il y a des leçons à tirer de Lampedusa, pour Calais. "Je crois qu’il y a quelque chose que nous pouvons retenir : la qualité de l’accueil. Un accueil simple, chaleureux, fraternel. Nous avons à faire en sorte que l’accueil se passe dans de bonnes  conditions, et que l’orientation de ces personnes suive. On ne stationne pas à Lampedusa, et il faudrait que l’on ne stationne plus à Calais."

Dans une lettre publiée le 19 septembre, le service national des migrants de la Conférence des Evêques de France disait approuver le plan de relocalisation des réfugiés. "Ce n’est pas parce que Calais se trouve à très grande proximité de l’Angleterre, que les Calaisiens doivent assumer la gestion de cette crise. C’est un effort national et européen qui doit s’accomplir après une mûre réflexion sur la réalité des migrations à notre époque".

Mgr Jaeger explique enfin attendre des autorités politiques beaucoup de courage. "Le phénomène des migrations s’enracine dans des causes profondes" rappelle-t-il, alors que François Hollande s’est rendu à Calais lundi.

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

François Ballarin