Migrants: le témoignage de Sako, Guinéen de 22 ans

Présentée par Florence Gault

S'abonner à l'émission

Le choix de la rédaction

mercredi 13 septembre à 6h32

Durée émission : 3 min

Migrants: le témoignage de Sako, Guinéen de 22 ans

© 2017 RCF Savoie

L'arc alpin demeure la porte d'entrée des migrants en provenance de l'Italie. Sako, Guinéen de 22 ans, témoigne de son parcours et de son arrivée à Chambéry.

Ils fuient la guerre, la misère, des situations de vie difficiles. Une région française, l'arc alpin, se fait porte d'entrée de la France pour les migrants en provenance d'Italie qui se dirigent ensuite vers Paris, Calais ou Londres. A Chambéry, un campement de fortune s'est dressé, faute de solution d'accueil.

Ce sont des tentes élevées dans les bois, près du centre-ville. Une vingtaine de jeunes hommes y loge, faute de place dans un hébergement d'urgence. Jean-Baptiste Cocagne, de RCF Lyon, a rencontré Sako, un jeune Guinéen de 22 ans, qui vit dans ce campement. 

Sako a fui la Guinée après avoir tenté de sauver sa nièce de 7 ans de l'excision, "pratique traditionnelle" dans son pays. Une chasse à l'homme s'en est suivie, dans son village natale comme dans la capitale, contraignant Sako à débuter un périple de 6 000 kms.

Pourquoi la France?

Sako est venu en France parce qu'il parlait déjà la langue. "Je n'ai pas de langue à apprendre. Je me disais qu'en obtenant l'asile, je pourrais faire des études, que j'aurais peut-être cette chance."

Il raconte sa traversée de la Méditerranée : "Je l'ai franchie sur un canot gonflable surchargé. Des personnes ont perdu la vie. On a été secourus par un bateau anglais."

"Sans l'aide des associations, on ne saurait pas comment s'en sortir"

Les conditions de vie sur le campement ne sont pas idéales. "On est toujours là, à dormir sous les tentes... on manque d'eau... sans l'aide des associations, on ne saurait pas comment s'en sortir." Les habitants s'impliquent pour les accompagner : "Nous sommes en lien avec les voisins les plus proches. Une mémé se fait un devoir de nous envoyer thé et café tous les jours. Un homme nous a donné des vêtements et des chaussures."

Sako l'affirme, le moindre geste compte et redonne courage. "L'aide de chacun nous remonte le moral".

Le collectif Tous migrants 73 est présent pour soutenir Sako et ses compagnons à Chambéry. 

 

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 06h32 et 08h03

Prendre le temps de s'arrêter sur un sujet marquant de l'actualité. Chaque jour, la rédaction nationale de RCF développe une actualité. 

Le présentateur

Florence Gault

Journaliste à RCF depuis 2005, Florence a d’abord travaillé à RCF Méditerranée, à Toulon pendant six ans, avant de rejoindre la rédaction nationale. Globe-trotter dans l’âme, elle aime partir à la rencontre de l’autre. Ce qu’elle préfère à la radio: jouer avec les sons pour vous raconter des tas d’histoires!