Boko Haram: l’Union Africaine au secours du Nigéria

2 février 2015 Par

Les chefs d’Etat africains ont appelé dimanche 30 février à la formation d’une force régionale pour lutter contre le groupe islamiste

Boko Haram n’est plus le problème uniquement du Nigéria. Le groupe armé, qui s’en prend fréquemment au Cameroun, inquiète le Niger, le Tchad et mobilise l’ensemble des pays de l’Union Africaine (UA). Réunis pour le conseil de paix et de sécurité de l’UA ce week-end, ils ont appelé à la formation d’une force régionale afin de contrer l’expansion de la secte islamiste. Leur volonté est de mobiliser 7500 hommes qui seraient déployés au Nigéria alors que de large zones de territoires du Nord-Est du pays sont aux mains de Boko Haram. Pour l’heure l’armée du Cameroun, celle du Tchad, et les forces nigérianes tentent de contenir l’avancée de Boko Haram sans véritable coordination régionale.  Une mauvaise connaissance du terrain et le manque de moyens technique pourraient compromettre les chances de succès d’une force régionale face au groupe islamiste, selon Philippe Hugon, directeur de recherche à l’IRIS.