Burkina Faso: l'Eglise locale appelle à la réconciliation

Le président de transition Michel Kafando, déposé il y a une semaine par les putschistes du RSP, a annoncé dans la matinée son retour au pouvoir à travers un discours sans concession.

C’était une journée décisive pour le Burkina Faso. Alors que les chefs d'Etat de six pays d'Afrique de l'Ouest sont attendus à Ouagadougou, le président de transition Michel Kafando, déposé il y a une semaine par les putschistes du RSP, a annoncé dans la matinée son retour au pouvoir à travers un discours sans concession.
Sur place, l’Eglise réitère son appel à la réconciliation.
Nous avons pu joindre sur place Mgr Paul Ouédraogo, président de la commission nationale pour les réformes et la réconciliation nationale du Burkina Faso, archevêque de Bobo Dioulasso.