Les ambitions russes, 70 ans après Yalta

4 février 2015 Par

© Peter Guttman / Flickr

Dans la foulée de la conférence, le régime soviétique construisait son empire en Europe de l'Est. Une région où Moscou cherche à nouveau à asseoir son influence.

Il y a 70 ans ce mercredi démarrait la Conférence de Yalta. Le 4 février 1945, alors que la guerre est toujours en cours, Churchill, Roosvelt et Staline se retrouvent en Crimée au bord de la mer Noire. En l’absence remarquée du Général De Gaulle, les trois grands devaient fixer le sort de l’Allemagne mais aussi décider de la reconstruction de l’Europe.
Mais Yalta est avant tout restée dans l’histoire comme le moment où les grandes puissances  se sont partagées le monde. La Russie étend alors son influence en Europe de l’Est libérée par les troupes soviétiques, autant de pays qui composeront bientôt le vaste empire soviétique. Quel parallèle établir entre la Russie d’alors et celle d’aujourd’hui qui grignote du terrain sur le territoire ukrainien après avoir repris l'Ossétie du Sud? La réponse de Catherine Durandin, professeure à l’INALCO, l’Institut des langues orientales.

Plus de 5000 personnes sont mortes depuis le début du conflit en Ukraine, dont plusieurs dizaines de civils ces derniers jours. Le pays s'oriente désormais vers une partition selon Catherine Durandin.

Sur le même thème :