Nathalie Loiseau (LREM-Modem), tête de liste Renaissance

Présentée par

S'abonner à l'émission

Face aux chrétiens

jeudi 16 mai à 17h03

Durée émission : 53 min

 Nathalie Loiseau (LREM-Modem), tête de liste Renaissance

© KTO Nathalie Loiseau est la tête de liste aux Européennes de la majorité.

Nathalie Loiseau est l'invitée de l'émission Face aux Chrétiens. Elle revient notamment sur le financement des partis politiques ou le couple franco-allemand.

00:00

00:00

Frais de campagnes : "Il faut absolument que l'on progresse"

Interrogée sur les difficultés de financement des campagne électorales, Nathalie fait la différence entre les petits partis et le Rassemblement national. "Pour les petits partis qui émergent et ont du mal à se financer, il faut absolument que l'on progresse pour que la démocratie puisse s'exercer." En revanche, le RN est "sûr de dépasser le seuil de 3%, seuil sur à partir duquel il pourra obtenir les remboursements." S'il a eu des difficultés à financer sa campagne, "c'est en raison de ses ennuis avec la justice. 19 élus sont mis en examen" rappelle la candidate qui estime que cette situation relève de "leur choix. Il faut assumer les conséquences de ce type de choix".

Couple Franco-allemand : "Le couple Franco-allemand n'est pas en panne, il avance"

Revenant sur l'interview d'Angela Merkel et les propos passé d'Annegret Kramp-Karrenbauer (AKK) , Nathalie Loiseau assure : "Le couple franco-allemand n'est pas en panne, il avance" assure la tête de liste qui prend l'exemple du récent accord trouvé sur la production de batteries électriques. S'agissant d'AKK, "elle a fait le choix de tirer la CDU très à droite. On verra dans les urnes si ce choix lui est favorable ou défavorable" estime la candidate qui observe qu'elle a été "très critiquée en Allemagne (...) Beaucoup disent qu'ils attendent des réponses plus fortes aux propositions d'Emmanuel Macron (...) L'Allemagne se trompe si elle pense que le statu quo est tenable. On a besoin d'une Europe qui bouge".

Racines chrétiennes de l'Europe : "je ne suis pas sûr que ça s'inscrit dans une constitution" 

Nathalie Loiseau réagit aux propos du candidat LR François-Xavier Bellamy regrettant qu'on ait pas inscrit les racines chrétiennes dans la constitution européenne en 2005. "Les racines chrétiennes, je ne suis pas sûr que ça s'inscrit dans une constitution" estime celle qui dit avoir un rapport prudent sur les relations entre politique, philosophie et histoire. "François-Xavier Bellamy, lui, est philosophe, c'est différent". Nathalie Loiseau pense qu'il revient d'abord aux enseignants de dire aux jeunes générations d'où nous venons (...) "Il appartient aux politiques de dire à partir de cette civilisation où nous pouvons aller. C'est plus notre rôle que d'inscrire dans un texte les racines que nous avons."

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le jeudi à 17h03

Face aux chrétiens a pris sa place parmi les grandes émissions radiophoniques. Chaque semaine une personnalité de la vie politique, économique, religieuse, sociale ou sportive est interrogée par les journalistes des rédactions de RCF, La Croix et Radio Notre-Dame. Une émission enregistrée dans les studios de KTO et également retransmise par la chaîne de télévision catholique.   

Le présentateur

Bernard Gorce