Noël : les églises de France sous haute sécurité

26 décembre 2016 Par

Les quelques 2 400 églises de France qui célèbreront la messe de Noël samedi soir ont été placées sous haute surveillance, à cause de la menace terroriste.

La procédure est la même qu’en 2015. Comme l’an dernier, la place Beauveau a demandé aux préfets de contacter les prêtres qui célèbreront la messe de Noël samedi soir, pour garantir le mieux possible la sécurité des fidèles. Il s’agit d’une des mesures du plan Sentinelle, qui déploie sur la totalité du territoire près de 91 000 policiers et militaires, le temps du week-end de Noël. Des mesures facilement compréhensibles, surtout après l’attentat qui a fait 12 morts et 48 blessés à Berlin, il y a cinq jours.

En raison de la menace terroriste, le ministère de l’Intérieur estime que les églises chrétiennes représentent des cibles à la symbolique forte. Pour le porte-parole de la Conférence des Evêques de France, la sécurité dans les églises, et les réflexes que chacun doit adopter doivent être les mêmes que ceux qui prévalent dans les transports en commun et dans les grands magasins.

Concrètement, certaines consignes strictes ont été données : signaler tous les comportements suspects, surveiller la présence de véhicules stationnés aux abords des églises, comme pour l’attentat déjoué à Notre-Dame de Paris, effectuer des fouilles à l’entrée des édifices religieux et respecter les consignes d’évacuation. Pour toutes ces missions, la police municipale sera principalement sollicitée pour appuyer les autorités religieuses.

A noter que le nombre d’églises mises sous surveillance a augmenté par rapport à l’an dernier, passant de 1 236 à 2391 édifices chrétiens, sur un total de 45 000 églises. Certaines églises, comme les cathédrales, font l’objet d’une attention particulière, comme la cathédrale de Paris, celle de Lille et celle de Strasbourg. Tout le monde a en tête l’assassinat du père Jacques Hamel, en juillet dernier, à Saint-Etienne-du-Rouvray, qui a rappelé que même en France, les chrétiens sont des cibles privilégiées pour les terroristes.