Nouvelles violences sur l’Esplanade des Mosquées à Jérusalem

De jeunes Palestiniens ont affronté aujourd’hui des policiers israéliens, à quelques heures de la célébration du Nouvel An Juif.

A l’origine de ce regain de tension : une décision du ministre israélien de la Défense. Moshé Yaalon a en effet annoncé le 8 septembre que les musulmans ne pourraient plus manifester sur l’Esplanade à chaque fois que des groupes de juifs s’y rendent. L’Esplanade des Mosquées est un lieu saint pour les deux religions. Depuis 1967, les juifs sont autorisés à la visiter sous certaines conditions, mais pas à y prier. Les musulmans, eux, y ont accès en permanence.
Depuis quelques temps, des rumeurs circulent sur un éventuel partage de la zone entre juifs et musulmans, attisant encore davantage les tensions.
Nadia Benjelloun, politologue spécialiste du Moyen-Orient


Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré hier qu’il n’avait aucune intention de remettre en question les règles existantes concernant l’accès de l’Esplanade des Mosquées.