Orientation au choix : Qu’est-ce que c’est ?

Présentée par

S'abonner à l'émission

Carte blanche de François Prouteau, président de Fondacio

lundi 9 décembre 2019 à 18h25

Durée émission : 3 min

Carte blanche de François Prouteau, président de Fondacio

Suite à sa chronique sur l’éducation au choix, François Prouteau, président de Fondacio, vient aujourd’hui nous parler de l’orientation au choix.

De quoi s’agit-il ? Cela permet à l’élève d’apprendre à savoir s’orienter par rapport à ses choix concernant son avenir professionnel et aussi son projet d’études.

Vous nous avez parlé lundi dernier du débat organisé fin novembre au Sénat par l’APEL, l’Association des parents d’élèves de l’enseignement privé, au sujet de la réforme actuelle de l’enseignement en France, et notamment de la place importante que prend la question de l’orientation dans le parcours de l’élève. Vous pouvez nous redire de quoi s’agit-il ?
Il s’agit pour l’élève d’apprendre à savoir s’orienter par rapport à ses choix concernant son avenir professionnel et aussi son projet d’études : avec la réforme du lycée (la combinaison des spécialités en 1ère et terminale avec la mise en place du nouveau bac), et aussi les évolutions dans l’enseignement supérieur (la licence par exemple avec le système majeure-mineure), les possibilités de choix augmentent. On parle donc de plus en plus d’orientation et d’éducation au choix tout au long du parcours de l’élève.

Dans les programmes scolaires, qu’est-ce que cela veut dire concrètement une éducation au choix ?
D’abord qu’il y ait des heures dédiées à l’éducation au choix, à toutes les étapes du parcours de l’élève, de la maternelle jusqu’à la fin de l’école. Lors du débat au sénat, on a eu la chance d’entendre des témoignages. Par exemple, sur l’expérience d’un établissement d’Annecy qui a mis en place des ateliers pour aider les élèves à mieux se connaître et à faire des choix. Pablo, élève de première, entouré de son prof de philo et de la vice-présidente de l’Apel du département de Haute-Savoie, nous a raconté ses découvertes passionnantes à l’occasion de tels ateliers mis en place au sein de son lycée, ateliers d’écriture par exemple. On a eu aussi l’exemple de pionniers en la matière, au Canada avec le témoignage de la , directrice de l’éducation au Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario. Toutes ces expériences avaient aussi un fort écho avec celles de l’IFF Europe depuis trente ans, inspirées des outils de l’ADVP (Activation du Développement Vocationnel et Personnel) originaire du Québec pour l’orientation éducative, des courants de l’Histoire de vie ou encore de l’Autobiographie raisonnée. On s’inspire aussi aujourd’hui pour penser l’orientation et la vocation aujourd’hui, du concept japonais de l’Ikigaï qui veut dire raison de vivre, raison d’être et aussi, joie de vivre.

Et les parents dans tout cela, ont-ils un rôle à jouer ?
C’était très intéressant lors de ce débat au Sénat, d’analyser le rôle primordial qu’ont les parents. Pour cela, avait été réalisé un sondage d'opinion par l'institut BVA sur la thématique pour agrémenter notre débat. Je veux juste relever une donnée : pour les parents, l’orientation de leurs enfants est un sujet d’inquiétude pour ¾ d’entre eux, proportion plus importante quand il s’agit de la période collège ou lycée pour leurs enfants. C’est pourquoi, comme l’a souligné le président de l’APEL, il est très important de s’appuyer sur le lien école/famille, d’informer les parents sur les réformes et les défis de l'orientation et de développer une culture de l'éducation au choix auprès des familles le plus tôt possible. 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les lundis le président de Fondacio nous partage son expérience et son regard sur l'actualité et sur le monde.

Le présentateur

François Prouteau

François Prouteau est le président du mouvement Fondacio