Ouverture économique de l'Iran: ce qu'attend l'Occident

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

lundi 1 février 2016 à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© AFP / Stéphane de Sakutin - Le jeudi 28 janvier 2016, Hassan Rohani rencontre François Hollande à Paris

Le retour de l'Iran sur la scène économique va-t-il permettre de pacifier la région? Si l'ouverture du pays est réelle les observateurs restent prudents. On en parle avec Stéphanie Gallet.

L'Iran peut-il être un rempart contre Daech? L'Occident espère beaucoup de son retour sur la scène économique. "Il est évident que dans la lutte contre Daech, l'Iran compte, mais le pays a d'abord ses propres intérêts, sa propre stratégie" observe Olivier Hanne. Le 16 janvier 2016, l'accord nucléaire entre l'Iran et les grandes puissances a permis la levée des sanctions économiques qui pesaient sur le pays depuis plus de 10 ans. Une véritable opportunité pour le régime des mollahs s'il veut sortir du marasme.

Un marché qui s'ouvre, de près de 80 millions d’habitants. Le 28 janvier, les chefs d’entreprise étaient nombreux à se presser à Paris pour rencontrer le président Hassan Rohani lors de sa visite officielle. Foison de contrats ont d’ailleurs été signés, et pour Olivier Hanne, les échanges vont "se mettre en place petit à petit", c'est-à-dire dans les deux à trois mois qui viennent.

Le pays garde cependant un fonctionnement qui lui est propre. Olivier Hanne évoque notamment le "discours violemment anti israélien de la part de l'ayatollah Ali Khamenei". Par ailleurs, comme le précise Agnès Rotivel, "on ne peut pas faire des affaires en Iran sans passer par des groupes pro ou para étatiques ; environ 20% du business est totalement privé, le reste est soit au moins du public ou du parapublic."

Peut-on espérer de ces promesses de développement économiques des efforts du côté des droits de l'homme? Dans un mois, le 26 février 2016, des élections législatives sont prévues. Olivier Hanne reste très prudent: "Il faut distinguer la situation économique de la situation politique", le spécialiste de l'islam explique que "le régime est bien installé, il serait dangereux pour la diplomatie française de penser influencer le système à l'intérieur simplement parce qu'on a noué des accords".

Invités

  • Agnès Rotivel , grand reporter au quotidien La Croix

  • Yann Mens , journaliste à Alternatives Economiques

  • Olivier Hanne , historien, agrégé, docteur en histoire, chercheur-associé à l'Université d'Aix-Marseille, islamologue, spécialiste de la naissance de l'islam

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi, à partir du lundi 4 septembre 2017

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.