Pape François, deux ans de réforme spirituelle

12 mars 2015 Par

On a beaucoup parlé de sa réforme de la Curie, ou du synode sur la famille. Mgr Olivier Ribadeau-Dumas retient surtout la réforme spirituelle que le pape François a initié.

Le 13 mars 2013, le cardinal archevêque de Buenos Aires Jorge Mario Bergoglio était élu pape, prenant le nom de François. Il devenait ainsi le 266ème évêque de Rome et pape de l’Église catholique, après la renonciation du pape Benoît XVI. C’était il y a deux ans.

Un pape venu du nouveau monde, un pape jésuite. Depuis François a marqué les esprits, et au-delà du monde catholique, par son style et son ton très direct, par sa simplicité. Depuis deux ans, il a initié plusieurs réformes de taille dont celle du fonctionnement de la curie romaine, le gouvernement de l’Eglise. Il a aussi lancé un renouvellement de la pastorale familiale de l’Eglise.

Mais le secrétaire général et porte-parole de la Conférence des évêques de France, Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, retient d’abord la réforme spirituelle voulue par le pape François. Ecoutez son analyse au micro de Benjamin Rosier.