Patrick Pelloux met en garde face à la canicule

Douze ans après son émergence médiatique lors de la canicule de 2003, le médecin urgentiste l'assure : pendant ce nouvel épisode de chaleur, "il y aura des morts".

51 départements sont désormais en vigilance orange depuis la nouvelle mise à jour de Météo France. C’est toute la moitié est du pays qui est concernée. Mercredi après-midi, les températures ont atteint des niveaux exceptionnels dans le nord de la France.
A Paris, avec 39,7 °C, les températures d'août 2003 ont été dépassées. Et des records absolus ont été battus un peu partout en France : 39 à Melun, 38 à Dieppe ou encore 35 à Boulogne-Sur-Mer. 

En visite mercredi dans un établissement médicalisé de Paris, Manuel Valls a souligné que la solidarité devait "jouer à plein" face à la canicule actuelle. Et qu’il ne fallait pas céder à l’affolement.
Au même moment, Patrick Pelloux, le président de l’AMUF, l'Association des médecins urgentistes de France, visitait les urgences de Troyes. Il réclame notamment des solutions face aux fermetures de lits dans des services d'urgence.

00:00

00:00


Des propos recueillis par Thomas Pasquier, de RCF Aube/Haute Marne
 
La chaleur n'affecte pas seulement notre santé. Elle entraine aussi des problèmes à la SNCF, en raison de la dilatation des rails. Les contrôles au niveau des voies sont multipliés, ce qui entraîne un ralentissement du trafic.