Pèlerinage des sourds: pour le père Xavier Lopinet, la langue des signes "c'est le Verbe fait chair"

12 septembre 2018 Par

​Le premier pèlerinage des sourds d’Europe se tient actuellement à Lourdes, jusqu’au 14 septembre prochain.

Organisé du 10 au 14 septembre, le premier pèlerinage des sourds d'Europe se tient actuellement à Lourdes. On doit cet événement au nouveau collectif des Sourds Catholiques d’Europe, dont le siège est basé à Rome. Parmi les pèlerins, on retrouve le père Xavier Lopinet, dominicain, responsable de la Pastorale des Sourds dans le diocèse de Rennes.
 

Dans l'Evangile, les sourds entretiennent une relation privilégiée au Christ

Dans les Évangiles, les sourds sont assez bien représentés. Plusieurs passages de l’Écriture mettent en scène des sourds, venus à la rencontre du Christ, et qui finalement, entretiennent une relation privilégiée avec Jésus.

"J’ai rencontré un sourd une fois qui a eu le projet de devenir dominicain, prêcheur. On l’a accueilli, on a réfléchi pendant six mois. Il m’avait posé une question : "qui annonce la parole de Dieu aux sourds ?". Ce qui est une vraie question. Et dix ans après, lors d’un changement d’apostolat, j’en ai parlé à mon évêque et je lui ai dit que le monde des sourds m’interpelle, m’appelle. Et j’y suis allé. Et maintenant, ma réponse à cette question, qui annonce la Parole de Dieu aux sourds, c’est : les sourds eux-mêmes. Il y a un travail de diffusion à travers eux, et on est à leur service" explique le père Xavier Lopinet, au micro d'Etienne Pépin.
 

"Les sourds ont leur identité, ils en sont fiers"

"La Parole de Dieu doit passer par tous les moyens. Ce que je vois à mon niveau, comme entendant, c’est que les sourds, quand ils comprennent une Parole de Dieu, même très courte, ils la comprennent à 200%, là où un entendant glisserait sur la parole. C’est une vraie langue et pas uniquement un codage. C’est visuel. C’est plus incarné, c’est le corps qui parle. C’est le Verbe fait chair si vous voulez" ajoute le dominicain.

Ce dernier précise que les sourds ne viennent pas forcément à Lourds pour guérir physiquement. "Tous les sourds qui viennent à Lourdes ne viennent pas en se disant, ah si Dieu pouvait guérir mes oreilles. Ils ont leur identité, ils en sont très fiers. Ils viennent plutôt pour prier pour leurs familles, classiquement, comme d’autres pèlerins, ou pour guérir de maladies physiques comme des cancers, ou autres. Un pur sourd dira qu’il est en bonne santé, et qu’il ne se voit pas comme malade" conclut le père Xavier Lopinet.
 

Père Xavier Lopinet, dominicain, responsable de la pastorale des sourds du diocèse de Rennes:

00:00

00:00