Père Emmanuel Gougaud: "quand les chrétiens se divisent, les humains se divisent"

21 janvier 2020 Par

Du 18 au 25 janvier, les chrétiens vivent la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Une semaine qui a pour thème : "Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire".

Chaque année, durant une semaine entière, les chrétiens du monde entier prient pour leur unité. Une semaine à l'importance particulière, comme le rappelle le père Emmanuel Gougaud, directeur du service national pour l’unité des chrétiens à la Conférence des Evêques de France, interrogé sur RCF. 
 

Agir et prier pour retrouver l'unité visible

"Cette semaine on prie pour que se réalise d’abord le souhait de Jésus : "qu’ils soient un". Pour que les Eglises soient au service du projet de Jésus de rassembler les enfants de Dieu dispersés. On le voit bien dans l’histoire : quand les chrétiens se divisent, les humains se divisent. Nous le voyons bien dans notre société française et européenne, combien il y a de peurs, de tensions, de divisions, de crispations, de tentations identitaires, de repli sur soi. Nous voulons agir et prier pour trouver l’unité visible telle qu’elle a existé, autour de l’évêque de Rome, mais dans la communion avec toutes les communautés. Nous voulons nous enrichir mutuellement de toutes nos traditions, de toutes nos spiritualités. L’unité des chrétiens, c’est d’abord et avant tout, devenir davantage ami du Christ. On prie enfin de pouvoir faire ensemble tout ce que l’on peut déjà faire ensemble" plaide le père Emmanuel Gougaud.
 

"Ensemble, nous pouvons évangéliser"

La thématique choisie cette année est la suivante : "Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire". Un passage de l’Evangile qui raconte le naufrage de Saint Paul à Malte dans les Actes des Apôtres, au chapitre 28. C’est d’ailleurs Malte qui organise cette année la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. "Ce sont les chrétiens de Malte qui ont choisi ce thème. Saint Paul est sur un bateau pour Rome où il va être jugé et condamné. Il ne se fait plus guère d’illusion sur son sort. Pourtant il veut aller à Rome pour témoigner du Christ jusqu’au martyr. Cela nous rappelle que des chrétiens sont tués non pas parce qu’ils sont méthodistes, catholiques ou protestants, mais parce qu’ils sont chrétiens. Paul va à Rome pour évangéliser. Nous sommes confrontés à la déchristianisation. Ensemble, nous pouvons évangéliser. Les habitants de Malte voient Paul et ses compagnons arriver. Ils auraient pu avoir peur, car Malte est souvent attaquée par des pirates. Ils vont accueillir ces naufragés avec une humanité peu ordinaire. Comment nous traitons-nous les uns les autres ?" s’interroge le père Gougaud.
 

Père Emmanuel Gougaud, directeur du service national pour l’unité des chrétiens à la Conférence des Evêques de France, interrogé par Etienne Pépin:

00:00

00:00