Perturbateurs endocriniens: 60 millions de consommateurs tire le signal d'alarme

21 avril 2017 Par Jean-Baptiste Le Roux

Des traces de dizaines de perturbateurs endocriniens ont été retrouvées dans les cheveux d'enfants de 10 à 15 ans, selon une étude publiée aujourd’hui par 60 millions de consommateurs.

Bisphénol A, phtalates, pesticides... Il sont nombreux les perturbateurs endocriniens à avoir été retrouvés dans les cheveux d'enfants de 10 à 15 ans. C'est en tout cas ce que révèle une étude publiée aujourd’hui par 60 millions de consommateurs. Sur un panel de 43 enfants filles et garçon, l’association a recherché 254 substances chimiques susceptibles d’influer sur le système hormonal.

Trente-quatre contaminants ont été identifiés dans les cheveux de tous les jeunes participants. Avec jusqu’à 54 produits pour une seule personne. Un véritable cocktail chimique qui ne surprend pas Barbara Demeinex, biologiste et chercheur au muséum d’histoire naturel. Avec son équipe, elle étudie les impacts sur la santé humaine et cela n’a rien de rassurant.  

00:00

00:00

"Nous avons publié un rapport qui présente le mélange de quinze substances qui sont les plus présentes chez tout le monde. Et nous avons pris les taux dans le liquide amniotique autour du fœtus à naître. Nous avons trouvé que ces substances affectaient le développement du cerveau. C’est une grande préoccupation. Le mélange de substances peut contribuer à la perte de QI, et à l’augmentation des maladies neuro-développementales. L’enfant qui va naître baigne dans ce mélange de substances" déclare-t-elle au micro de Jean-Baptiste Labeur.

60 millions de consommateurs invite les pouvoirs publics et les consomateurs à réagir pour encadrer l’utilisation de ces substances et trouver des substituts moins nocifs.