Pour Enrico Letta, "l'Europe reste très attractive"

Présentée par Dominique Gerbaud

S'abonner à l'émission

Face aux chrétiens

jeudi 5 octobre à 17h03

Durée émission : 53 min

Pour Enrico Letta, "l'Europe reste très attractive"

© Enrico Letta, sur le plateau de Face aux Chrétiens - KTO

Enrico Letta, ancien Premier ministre italien et directeur de l’Ecole des affaires internationales de Sciences Po Paris, était l'invité de Face aux Chrétiens.

00:00

00:00

Enrico Letta regrette le référendum catalan

Interrogé sur la volonté d’une partie de la Catalogne d’être indépendante, Enrico Letta regrette cette décision mais y voit "la peur des Catalans de perdre leur identité face à une mondialisation accélérée." Il ajoute que "L’Europe doit se faire sinon nos pays ne seront que des petits pays."

 

L'importance des valeurs européennes

Pour l'ancien Premier ministre, elle reste très attractive et "tous les parents du monde voudraient que leurs enfants soient élevés en Europe." Il souhaite que l’Europe en tire les leçons et qu’elle se concentre sur ce qui fait sa force : ses valeurs. "Les jeunes sont très attachés aux valeurs européennes. Je crois à une Europe qui sera une puissance des valeurs : l’interdiction de la peine de mort, la parité homme-femme, la laïcité de l’Etat, les droits sur le climat, les droits des travailleurs. Dans la moitié des pays du monde, ces valeurs ne sont pas appliquées" précise-t-il.

 

Le Brexit, une chance pour l'Europe

Enrico Latta ne considère pas le Brexit comme une catastrophe pour l’Europe. "C’est même une chance pour l’Europe. Elle pourra harmoniser sa fiscalité alors que les Britanniques bloquaient tout." L’ancien Premier ministre italien reconnaît par ailleurs que "le bilan de la politique migratoire est négatif car les Etats n’ont pas voulu déléguer au niveau européen des missions qu’ils considéraient comme régaliennes. A l’avenir, lorsqu’un pays sera débordé par une arrivée massive de migrants, il faudra un mécanisme automatique de répartition de ces migrants, sans discussion politique avec les pays."
 

Un Erasmus élargi aux lycéens

Parmi les idées émises par le président Macron, Enrico Letta retient celle d’un "Erasmus élargi aux lycéens qui pourraient faire quatre ou cinq mois de leur temps de lycée dans un pays européen." L’ancien Premier ministre qui interviendra lors des Semaines sociales de France les 18 et 19 novembre prochains à Paris sur le thème "Quelle Europe voulons-nous ?" souhaite que l’Europe revoit son fonctionnement. Il faut qu’il y ait "une Europe à plusieurs vitesses autour du noyau dur de la zone euro, sinon on ne fera rien car la Pologne et la Hongrie bloqueront tout ce qui change."

 

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jeudis à 17h03

Face aux chrétiens a pris sa place parmi les grandes émissions radiophoniques. Chaque semaine une personnalité de la vie politique, économique, religieuse, sociale ou sportive est interrogée par les journalistes des rédactions de RCF, La Croix et Radio Notre-Dame. Une émission enregistrée dans les studios de KTO et également retransmise par la chaîne de télévision catholique.   

Le présentateur

Dominique Gerbaud