Pour les patients guéris, l'après-Ebola n'est pas tout rose

Le pire semble derrière eux, pourtant les pays les plus touchés par l’épidémie Ebola, qui sévit depuis fin 2013 sont à présent confrontés à un mal mystérieux qui frappe les patients guéris.

En 16 mois, le virus a contaminé 26 000 personnes selon le dernier bilan de l’OMS qu’elle estime elle-même sous-évalué. Plus de 10 800 personnes en sont mortes alors qu’un peu plus de 15 000 malades se sont heureusement rétablis. Mais cécité, douleurs articulairse, fatigue extrême…
Depuis quelques semaines, l’OMS reçoit des signalements de complications chez des patients ayant survécu à Ebola. C’est ce que nous explique le docteur Daniel Bausch, consultant pour l’OMS, spécialiste d’Ebola. 


L’OMS a donc lancé un programme de recherches avec des médecins mais aussi les acteurs de la société civile du Libéria, de la Guinée et du Sierra Léone, pour essayer de comprendre ces complications et d’y trouver des remèdes.