Pour les protestants, la laïcité est mal comprise

19 octobre 2017 Par

A l’occasion des 500 ans de la Réforme, l’hebdomadaire ''Réforme'', en partenariat avec la Fédération protestante de France, a publié mercredi les résultats d’une grande enquête.

Réalisée par Ipsos, sept ans après une première édition, elle rappelle que les protestants représentent aujourd'hui environ 3 % de la population française, soit l'équivalent de deux millions de Français. Un chiffre un peu plus important que celui enregistré en 2010. Parmi eux, 600 000 se disent protestants luthéro-réformés, 600 000 se revendiquent des diverses Églises évangéliques et 800 000 se présentent comme des protestants autodéclarés.

Les protestants, des Français presque comme les autres

Mais finalement, cette étude vient montrer que les protestants ressemblent, sociologiquement parlant, et à quelques nuances près, à l'ensemble des Français. "Il n’y a plus de grande spécificités par rapport au reste des Français. C’est vrai aussi pour les choix politiques. Ils font à peu près les mêmes choix que les Français en général. On note quand même que plus ils sont pratiquants, moins ils vont aller vers des votes extrêmes" précise à ce sujet Nathalie Leenhardt, directrice de la rédaction de "Réforme".

Parmi les différences notables, on retrouve cependant un engagement associatif et public plus prononcé que pour le reste des habitants de l'Hexagone, et plus encore, une pratique plus que deux fois supérieure à celles des catholiques. "Le fait d’être minoritaire fait que l’on se sent une responsabilité. Comme le dit François Clavairoly, le président de la Fédération protestante de France (FPF), on n’est pas porté par la masse" explique Nathalie Leenhardt.

Les protestants, très critiques envers la pratique actuelle de la laïcité

Elle ajoute qu'"il y a donc cette idée de responsabilité individuelle si chère aux protestants, qui fait que l’on va aller au culte. Et c’est encore plus vrai chez les protestants qui se définissent comme chrétiens évangéliques. Car la communauté, la paroisse, va être le lieu où l’on prie, mais aussi le lieu où l’on a du soutien scolaire, de l’aide pour les chômeurs, et pour l’ensemble des difficultés quotidiennes".

Sur la laïcité enfin, les deux-tiers des protestants pensent qu’aujourd’hui, cette dernière est trop critique vis-à-vis des religions. "Les protestants ont toujours été de grands défenseurs de la laïcité. Ils continuent à y être très attachés et en même temps ils affirment que cette laïcité est mal comprise aujourd’hui. Elle dérive. Elle renvoie de plus en plus les religions à l’espace privé alors que pour les protestants, une laïcité bien comprise est une laïcité qui permet à toutes les religions de s’exprimer" conclut Nathalie Leenhardt.

Cette enquête est à retrouver dans le dernier numéro de''Réforme'' ainsi que sur le site internet www.reforme.net 

Retrouvez le dossier de la rédaction de RCF en cliquant ici