Pourquoi aller voter ?

21 avril 2017 Par Jean-Baptiste Le Roux

A la veille du premier tour, et en raison du climat de la campagne, les indécis sont nombreux, certains n’iront même pas voter. 

Voter est un droit, mais aussi un devoir dit-on. Pourtant, nombreux sont ceux qui hésitent encore à se rendre aux urnes dimanche, pour le premier tour de l'élection présidentielle. Une abstention motivée par un indécision quant au choix du candidat, mais également car de plus en plus de Français sont dégoûtés des politiques qui les gouvernent.

Dans certains pays, le vote a même été rendu obligatoire sous peine de devoir s'acquitter d'une amende. En France, ce n'est pas (encore) le cas. Ce n'est d'ailleurs pas la tradition politique en vigueur. Il n'existe rien dans la Vème République qui contraigne les gens à aller voter.

Mais si cette indécision peut être comprise, le Père Stalla Bourdillon, aumônier des parlementaires et directeur du service pastoral d'études politiques, rappelle pourquoi il est tout de même important de se rendre aux urnes. "Voter c’est attester et témoigner de sa volonté personnelle de prendre sa part dans la vie totale du pays. Un taux d’abstention serait le signe d’un désintérêt des Français pour la vie politique. C’est un indicateur très important qui va être donné. Il faut pouvoir exprimer des choses, et voter c’est exprimer son désir de s’engager" explique-t-il.

"Il ne faut pas juste voter et se débarrasser de tout cela. Il faut voter et vouloir faire. Alors évidemment il n’y a peut-être pas de candidat qui ait un programme qui corresponde à ce que l’on peut attendre" conclut l'aumônier des parlementaires.

00:00

00:00