Près de 120 Albanais expulsés à Lyon trouvent refuge dans un gymnase

15 avril 2015 Par

© 2011 CC - Mardi soir les familles ont été accueillies sur le parvis de la Basilique de Fourvière. Mercredi, elles dormiront dans un gymnase

Une solution provisoire pour les plus de 120 demandeurs d’asile expulsés mardi à Lyon. Ils seront hébergés mercredi soir dans le gymnase du collège des Maristes dans le 5e arrondissement.

Mardi soir la trentaine de familles avaient trouvé refuge sur le parvis de la Basilique de Fourvière, dans la salle des pèlerins. Un relogement d’urgence à l’initiative de la Coordination Urgence Migrants, alors que la Préfecture n’avait prévu aucun lieu d’accueil. 

A Fourvière on s’organisait comme on pouvait ce matin. Entre la boutique de carte postale et le café de la Basilique, une salle habituellement utilisée pour les pique-niques des visiteurs. C’est là qu’a dormi Alex, 20 ans. Il est Albanais et habite en France depuis trois ans.


Une soixantaine d’enfants sont présents sur place. Ce sont surtout eux qui préoccupent Monica, une mère de famille encore sous le choc de l’expulsion. Quand la police est venue les déloger à 6h du matin, elle a à peine eu le temps de rassembler quelques affaires. 

Heureusement les bénévoles sont là pour parer à l’urgence de la situation. Manger, s’habiller, se laver. Geneviève s’active dans la salle pour aider au mieux les familles présentes.

Faute de proposition du côté de la Préfecture, ce sont les associations qui prennent le relais. Une situation que dénonce le père Bruno-Marie Duffé, vicaire épiscopal  et animateur de la Coordination Urgence Migrants. 

Ce soir les familles dormiront dans le gymnase du collège catholique des Maristes, tout proche. Elles devraient y rester jusqu’ à lundi.