Près de 21.000 migrants sont arrivés sur les côtes grecques la semaine dernière

Un chiffre évoqué par l'ONU. Au total depuis le début de l’année, ils sont 160.000, pour la plupart des Syriens, Afghans et Irakiens à avoir atteint les côtes grecques.

Les capacités d’accueil du pays sont saturées et des milliers de réfugiés s’entassent dans des camps de fortune. L'organisation internationale "recommande aux autorités grecques de mettre en place une structure unique chargée de coordonner la réponse d'urgence" face à cette crise. Elle demande aussi à l’Union européenne de s’impliquer davantage. William Spindler, porte-parole du Haut commissariat aux réfugiés à Genève. 


Ce matin 2.600 réfugiés syriens ont appareillé à bord d'un ferry affrété par les autorités, des îles grecques  jusqu'à Thessalonique. Le gouvernement grec veut ainsi alléger la pression migratoire sur les îles de la mer Egée. La Grèce est devenue la principale porte d’entrée vers l’Europe en Méditerranée.

De leur côté, les autorités italiennes ont annoncé avoir arrêté huit passeurs présumés responsables de la mort de 49 migrants asphyxiés sur une embarcation en Méditerranée le weekend dernier.
Enfin demain Paris et Londres dévoileront des mesures conjointes pour renforcer la sécurité autour du tunnel sous la Manche. Cet été, parfois jusqu’à 2.000 migrants en une nuit ont tenté de rejoindre le Royaume-Uni en empruntant le site d’Eurotunnel depuis Calais.