Présidentielles à l'américaine: le grand show des primaires

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Temps de le dire

vendredi 18 mars 2016 à 9h03

Durée émission : 55 min

Le Temps de le dire

© Donald Trump CHRISTOPHER FURLONG GETTY IMAGES NORTH AMERICA AFP / Hillary Clinton RHONA WISE AFP

Depuis mardi, Hillary Clinton est loin devant ses concurrents démocrates. Côté républicain le succès de Donald Trump divise. Exploration des primaires américaines avec Stéphanie Gallet.

Mardi 15 mars fut encore un Super Tuesday aux Etats-Unis. La Floride, l'Illinois, le Missouri, la Caroline du Nord et l'Ohio ont désigné leurs favoris: Hillary Clinton pour les démocrates et Donald Trump pour les républicains. Les primaires battent leur plein, ce processus de désignation complexe va tenir en haleine les Américains encore de longs mois. Si l'on s'étonne de leur durée, c'est que le pays est grand et que l'Etat américain n'est pas centralisé comme la France: il s'agit d'un système fédéral, rappelle Alice Béja, où certains Etats ont plus ou moins de poids quant aux résultats des élections. "Et d'un Etat à l'autre l'organisation des primaires diffère", souligne Yann Mens.

Démocrates / républicains: Donald Trump s'affranchit des clivages. Le parti démocrate peut généralement compter sur les votes de la classe moyenne et des minorités, et le parti conservateur sur celui des classes supérieures, en terme de revenu, et des Blancs. "Des clivages idéologiques forts", comme l'analyse Jean-Christophe Ploquin, que la candidature de Donald Trump vient bousculer. Pour Alice Béja "ce qu'il y a d'intéressant dans la candidature de Donald Trump c'est que sur un certain nombre de questions sociales et économiques, il s'est émancipé de la doctrine républicaine". Notamment en s'opposant aux accords de libre-échange, comme l'ALENA (Accord de libre-échange nord-américain) ou le TAFTA (Traité de libre-échange transatlantique).

Hillary Clinton vs Donald Trump: rien n'est joué! Certes Hillary Clinton est assez nettement loin devant son concurrent démocrate, Bernie Sanders. "Du côté démocrate les primaires sont presque pliées", observe même Jean-Christophe Ploquin. Mais du côté républicain la tension monte face au succès de Donald Trump, qui accuse pourtant une avance importante sur Ted Cruz et John Kasich. Pas sûr qu'il puisse obtenir la majorité absolue des suffrages lors de la convention du parti républicain qui se tiendra du 18 au 21 juillet 2016 - "convention qui sert d'habitude à propulser le candidat du parti déjà connu", comme l'explique le rédacteur en chef de La Croix.

Invités

  • Alice Béja , maîtresse de conférences à Sciences Po Lille, chercheuse au CERAP, collaboratrice de la revue Esprit

  • Yann Mens , journaliste à Alternatives Economiques, spécialiste des relations internationales

  • Jean-Christophe Ploquin , rédacteur en chef à La Croix

Les dernières émissions

L'émission

Tous les jours du lundi au vendredi à 9h03

La grande émission interactive pour aborder tous les sujets de société, qui font l'actualité. Antoine Bellier reçoit ses invités pour réfléchir, approfondir, apprendre et donner du sens à tous les sujets du moment. Posez vos questions ou témoignez en direct pendant l’émission 04 72 38 20 23 ou par mail à l'adresse letempsdeledire[arobase]rcf.fr.

Le présentateur

Stéphanie Gallet

Journaliste à RCF depuis plus de 16 ans, Stéphanie s’intéresse à tout et tout l'intéresse. Elle aime les gens et voyage sans écouteurs.  Elle a presque tout appris en Bourgogne et garde dans son cœur un petit village du Minervois même si elle porte fièrement les couleurs de la Seine-Saint-Denis.