Qui sont les cibles de la Russie en Syrie?

La Russie a réalisé ses premières frappes aériennes en Syrie, quelques heures après que le président syrien, Bachar Al-Assad, a demandé à Moscou de lui "fournir une aide militaire".

Qui Moscou a-t-il visé ? C’est la question qui agite, depuis hier, la diplomatie internationale. Les manœuvres du Kremlin suscitent les soupçons d'autres puissances. Français et Américains accusent la Russie de s’attaquer aux rebelles, les principaux opposants à Bachar Al-Assad.

Ce jeudi, l’aviation russe a bombardé Jisr al-Choughour. Dans cette localité, il n’y a aucune présence des jihadistes du groupe Etat islamique. Il y a, en revanche, des combattants se revendiquant d'Al-Qaïda et d'autres rebelles.
A quel jeu joue la Russie ? L’analyse de Julien Nocetti, chercheur à l’Ifri, l’Institut français des relations internationales. 


La Russie a présenté devant le Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution antiterroriste, visant, selon le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, à "coordonner toutes les forces qui font face à l'Etat islamique et aux autres structures terroristes".

Les armées des Etats-Unis et de la Russie opèrent désormais sur le même terrain : elles bombardent toutes deux la Syrie. Les deux puissances veulent éviter tout incident entre leur aviation respective. Les deux états-majors doivent organiser une rencontre dans les prochaines heures.