Rapport sur le nucléaire : une anomalie sur l'EPR devrait encore repousser son lancement

17 avril 2015 Par

L’autorité de sûreté nucléaire, l’ASN, a rendu mercredi son rapport sur la situation française en matière de nucléaire.

Un rapport qui dresse le bilan de l’année 2014 pour la production d’énergie mais aussi pour le secteur de la médecine. Dans les deux domaines, la sureté a été globalement satisfaisante selon le document, et ce, malgré les incidents et le renforcement des normes européennes de sécurité. Pierre Franck Chevet, le président de l’ASN, se tourne maintenant vers les prochaines années. Mais la centrale de nouveau type, l’EPR de Flamanville continue de susciter des inquiétudes.


La mise en route de la centrale était initialement prévue en 2012. Mais les retard et problèmes lors des travaux ont largement remis en cause cette date. Même la nouvelle échéance, 2017, devrait être difficile à tenir. En parallèle le coût du chantier a explosé, de 3,3 à 8,5 milliards d’euros.