Rassemblement à Paris pour la Vie

23 janvier 2017 Par

Dimanche 22 janvier prochain a lieu la 11ème Edition de la Marche pour la Vie à Paris, organisée par la fondation Jérôme-Lejeune et l’association des Survivants.

Cette marche est organisée quelques jours avant le retour du projet de loi sur l’extension du délit d’entrave à l’IVG à l’Assemblée Nationale. La Marche pour la Vie a reçu le soutien de 22 évêques mais aussi celui du Pape François. En effet, dans une lettre adressée par la nonciature apostolique (représentation officielle du Pape en France) au Président de la Marche pour la Vie, le Saint-Père rappelle que "l’Eglise ne doit avoir de cesse d’être l’avocate de la vie, et ne doit pas renoncer à annoncer que la vie humaine doit être protégée sans condition, depuis le moment de la conception jusqu’à la mort naturelle" (Discours aux évêques allemands en visite ad limina, le 20/11/2015). Le Pape "salue cordialement les participants à cette manifestation" et les exhorte "à œuvrer sans relâche pour l’édification d’une civilisation de l’amour et d’une culture de la vie". 

Le site d’En Marche pour la Vie rappelle qu’aujourd’hui, entre 200 000 et 220 000 IVG sont pratiquées par an. Une femme sur trois aurait recours à l’IVG au moins une fois dans sa propre vie. Le site rappelle également que l’avortement est "synonyme de grands traumatismes psychologiques et physiques pour la femme qui le pratique, mais aussi pour son entourage". C’est pourquoi le thème choisi pour cette année part de l’entourage : "IVG : tous concernés". Emile Duport, porte-parole de l’association des Survivants, explique à La Croix que ceux qui manifestent ne souhaitent pas forcément "revenir sur la loi de 1975" car "notre génération vit avec, car nous connaissons tous, dans notre entourage, des femmes qui ont avorté". Mais ils veulent s’élever "contre l’injustice incroyable de ne pas être autorisé à vivre". 

Le départ de la Marche est prévu pour 13h30 dimanche, à partir de la place Denfert-Rochereau. Un dispositif important, mis en place avec les services de la Préfecture de Police de Paris, sera mis en place. L’accès aux voitures sera donc interdit sur une zone large autour de la place Denfert-Rochereau. L’organisation de la marche invite à utiliser les transports en commun (métro ou RER B). 

> Cliquez ici pour plus d'informations 

L'interview de Nicolas Sevillia, porte-parole de ‘’La Marche pour la Vie’’: