Réchauffement climatique: "Donald Trump va devoir comprendre la réalité" estime Ban Ki-moon

16 novembre 2016 Par

Le secrétaire général des Nations-Unies a réagi mardi à l'élection de Donald Trump, en marge de la COP22, qui se déroule actuellement à Marrakech.

C'était une déclaration très attendue à Marrakech. Le sécrétaire général de l'ONU a pris la parole face à la presse mardi matin. Ban Ki-moon préside actuellement le sommet des chefs d'Etat de la COP22, avec le Roi du Maroc, Mohammed VI. Cette conférence sur le climat est la dernière pour Ban Ki-moon qui achève son mandat à la tête des Nations-Unies.

Interrogé sur les conséquences de l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, il a dit espérer que le 45ème président américain "comprendra" l'importance de lutter contre le changement climatique, malgré ses promesses de campagne, et notamment celle de vouloir désengager son pays de l'accord conclu à Paris l'an dernier pour limiter le réchauffement climatique. 

Ban Ki-moon s'est entretenu la semaine dernière avec Donald Trump et les deux hommes devraient rapidement se rencontrer. Le secrétaire général de l'ONU a rappelé la responsabilité morale des dirigeants à mener le combat contre le réchauffement climatique.

"Nous attendons et nous espérons que le président élu entende et comprenne le sérieux et l’urgence de la lutte contre le réchauffement climatique. En tant que président des Etats Unis, je suis sûr qu’il va comprendre cela, et qu’il va réévaluer ses promesses de campagne. Les campagnes électorales donnent souvent lieu à ce genre de remarques, mais Donald Trump va devoir comprendre la réalité, la manière dont fonctionne le monde, et pas seulement sur le changement climatique" a-t-il notamment mis en garde.