Réchauffement climatique: pour James Hansen, il faut taxer les émissions carbones

2 décembre 2015 Par

La limitation du réchauffement climatique pourrait passer par des solutions radicales. C’est ce que préconise le climatologue américain James Hansen, en taxant les émissions carbones.

S’en prendre au porte-monnaie des Etats et des entreprises. Tel est le but de la proposition de James Hansen. Ce climatologue américain, réputé pour avoir travaillé longtemps avec la Nasa, est le premier à avoir alerté de la responsabilité de l’homme sur le réchauffement climatique. Aujourd’hui, il n’entrevoit qu’une seule solution, qui passe par la fiscalité.

"Ce n’est pas trop tard, si on décide de taxer les émissions de carbone. Les études économiques montrent que des taxes modérées sur le carbone réduiraient les émissions des Etats-Unis de 30 % en dix ans et de plus de 50 % en 20 ans" explique le scientifique, présent actuellement à la COP21. En taxant les émissions de carbone, via notamment une augmentation "honnête" du prix du pétrole, James Hansen est persuadé que les Etats et les entreprises se dirigeront d’eux-mêmes vers des énergies alternatives, qui ne seront pas taxées, comme par exemple les énergies renouvelables.

James Hansen conclut en affirmant qu’il y a des solutions, "mais bizarrement on n’a pas le sentiment que les dirigeants ont l’intention de prendre une telle décision. Chaque pays promet de mieux faire mais c’est comme un alcoolique qui promet de moins boire". Le climatologue est convaincu que "nous avons besoin d’un tel mécanisme".