Reconstuire Palmyre ou pas, telle est la question

23 août 2016 Par Jean-Baptiste Le Roux

Il y a un an jour pour jour, l'Etat islamique détruisait la quasi-totalité du site antique de Palmyre, en Syrie. Une cité qu'il faut aujourd'hui reconstruire.

Il y a un an jour pour jour, les jihadistes du groupe Etat islamique commençaient à détruire la cité antique de Palmyre en Syrie. Une destruction qui a causé des dommages considérables sur ces édifices millénaires, témoins de l'histoire de la Syrie, inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco.

Aujourd'hui les jihadistes ont quitté Palmyre, mais le site antique est un véritable champ de ruine. Se pose à présent la question de la reconstruction. Par qui ? Comment ? Et surtout, faut-il le faire ? La réponse de Vincent Négri, chercheur au CNRS, spécialiste du droit du patrimoine et de la culture.  

Ce dernier explique que "on va refaire un faux mais ce ne sera jamais le vrai temple d’origine. Moi je me demande si la destruction de ces monuments ne fait pas partie de l’histoire de Palmyre. En reconstruisant on cherche peut-être à gommer cette histoire douloureuse. Or cette histoire douloureuse, il faut l’assumer. Et comment l’assumer sinon en prenant acte que ce monument a été et il n’est plus ?" 

00:00

00:00