Réforme du collège : la grogne contre les nouveaux programmes prend de l'ampleur

23 avril 2015 Par

Après les professeurs de langue, notamment d’allemand, de latin ou de grec ancien, la grogne gagne les professeurs d’histoire-géographie.

En cause la répartition des programmes au collège. Certains thèmes comme la période des Lumières ou l’empire Byzantin risque d’être optionnels.
Albert-Jean Mougin, vice-président du syndicat national des collèges et lycées, se méfie de cette trop grande liberté accordée aux professeurs.


Les enseignants pourront donner leur avis sur les futurs programmes du 11 mai au 12 juin. Après cette étape, les programmes seront soumis à l’approbation de la ministre de l’Education. Ils entreront ensuite en vigueur en 2016.