"Répondre à la sauvagerie barbare par un surcroît de confiance en nos semblables"

15 novembre 2015 Par

Lors de la messe célébrée pour les victimes des tueries de vendredi à Paris, le cardinal André Vingt-Trois a appelé à faire preuve d’espérance, "réconfort pour ceux qui souffrent".

A l'occasion de la messe célébrée dimanche soir à Notre-Dame de Paris pour les défunts des tueries perpétrées à Paris vendredi soir, le cardinal André Vingt-Trois a basé son homélie sur l'espérance, présente en tout homme, malgré les épreuves. Il a également appelé les chrétiens à manifester particulièrement cette espérance, envers ceux qui en ont le plus besoin.

Rappelant que ces évènements ont plongé "nos concitoyens dans la stupeur", Mgr André Vingt-Trois a tout d'abord fait état des deux principales questions que nombre de personnes se posent au lendemain des attentats parisiens, qui ont fait près de 130 victimes, et plus de 300 blessés. "En quoi notre mode de vie peut-il provoquer une agression aussi barbare ? Et comment des jeunes formés dans nos écoles et nos cités peuvent-ils connaître une détresse telle que le fantasme du califat puisse représenter un idéal mobilisateur ?"

Devant une assemblée composée de nombreux responsables politiques, et de nombreux ambassadeurs étrangers venus manifester leur soutien au peuple français et à ses élus, le cardinal André Vingt-Trois s'est ensuite livré à une homélie basé avant tout sur la notion d'espérance, et posant notamment la question de l'utilité de la foi chrétienne, quand se produisent de tels évènements. "Le croyant comme n'importe qui est confronté à cette réalité: notre existence est marquée par la mort. On peut essayer d’oublier, de la contourner, de la vouloir douce et légère, mais elle est là. Aucune foi ne permet d’y échapper" a notamment expliqué l'archevêque de Paris avant de rappeler qu'"au moment où va s’ouvrir l’année de la miséricorde, nous voudrions être des messagers de l’espérance au cœur de la souffrance humaine." 

Pour le cardinal Vingt-Trois, "cette espérance définit une manière de vivre". Expliquant que dans l'épreuve plus que jamais, on peut encore aujourd'hui faire preuve d'expérience, l'archevêque de Paris a rappelé que l'"on reconnaît un homme ou une femme d’espérance à sa capacité à affronter des épreuves. Cette force intérieure permet à des hommes et des femmes ordinaires de refuser de plier, de faire des choix difficiles, parfois héroïques, bien au-delà de ses propres forces." Rappelant enfin que "nul ne sait ni le jour ni l’heure de sa mort" le prélat a invité l'assemblée, les fidèles et les Français à ne pas s'arrêter aux malheurs qui nous frappent. C'est selon lui, "à travers eux que Dieu frappe à notre porte et veut nous ouvrir les chemins de la vie." Le cardinal Vingt-Trois a conclu en répétant que "nous devons porter cette espérance comme un réconfort pour ceux qui souffrent".