Roberto Zuccolini: "les problèmes commencent lorsque l'on construit des murs"

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

mardi 20 septembre 2016 à 7h50

Durée émission : 15 min

Le Grand Invité

© Assise religieux M.MIGLIORATOCPPCIRIC

Roberto Zuccolini, porte-parole de la communauté Sant'Egidio, revient sur les 30 ans de rencontres interreligieuses et insiste sur le rôle du pape François qui oeuvre pour la paix.

La communauté Sant'Egidio est la grande organisatrice des rencontres interreligieuses pour la paix, dont elle est à l'initiative depuis 30 ans. Mardi 20 septembre, Assise accueillera pour la 7ème fois des représentants de toutes les religions. Roberto Zuccolini, porte-parole de la communauté Sant'Egidio est le grand invité de RCF. Jean-Baptiste Cocagne lui a demandé quel regard la communauté pose sur ces 30 ans de dialogue.
 

Le courage calculé de la foi

"Le chemin remonte à 1986 et la journée mondiale pour la paix convoquée par Jean-Paul II", commence Roberto Zuccolini. Il poursuit : "Sant'Egidio a pris l'héritage de cette journée, en recevant l'appel de Jean-Paul à poursuivre l'esprit d'Assise". "Ce n'est pas un cirque, mais quelque chose de sérieux", ajoute Roberto Zuccolini, "c'est une rencontre réelle entre des hommes et des femmes qui viennent de chemins différents. Les problèmes arrivent lorsque l'on arrête de se rencontrer, lorsque l'on construit des murs."

Pour le porte-parole de Sant'Egidio, "l'esprit d'Assise est important et il invite les gens à s'ouvrir à d'autres cultures et d'autres traditions. "C'est un moyen de prévention à la guerre et au conflit" selon Roberto Zuccolini. "La peur domine parfois nos sociétés et devant cela, les religions doivent donner un exemple", enchaîne-t-il. "Pas celui d'un courage téméraire, mais celui d'un courage calculé de la foi." "Les croyants envisagent un monde différent et commencent à le construire", indique Roberto Zuccolini.
 

Le pape François, un pasteur de paix

Quel monde aurions-nous sans la prière et le dialogue ?" s'interroge-t-il, et de répondre : "un monde pire." "Je suis fier des fruits de l'esprit d'Assise", témoigne Roberto Zuccolini. Il cite la médiation pour la paix au Mozambique, découlant de l'appel d'un évêque mozambicain. Il insiste aussi sur l'aide des chrétiens demandée par des musulmans d'Algérie ou sur le cas de la Côte d'Ivoire. 

Roberto Zuccolini termine sur le rôle du pape François. "Un pasteur qui fait comprendre comment vivre l'évangile dans notre temps", indique-t-il. "Il invite à s'entendre sur la paix, le thème le plus important de l'humanité", conclut Roberto Zuccolini.

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

François Ballarin