Saint-Etienne-du-Rouvray: le pape François veut accélérer la procédure de béatification du père Jacques Hamel

3 octobre 2016 Par

C’est lors de la messe de réparation de l’église Saint-Etienne-du-Rouvray, dimanche, que l'archevêque de Rouen, a révélé la décision du pape François, à l’intention du père Jacques Hamel.

Le père Jacques Hamel, bientôt bienheureux ? Durant  la messe de réparation, célébrée dimanche en l’église Saint-Etienne-du-Rouvray, par Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, ce dernier a déclaré que le pape François avait donné son autorisation pour une ouverture accélérée de la procédure de béatification pour le père Jacques Hamel, assassiné fin juillet dans son église, par deux terroristes se réclamant de Daech.

Concrètement, cela signifie que le délai avant une éventuelle béatification va être réduit, pour le père Jacques Hamel, comme cela s’était produit à l’occasion de la béatification de Mère Teresa, et de Jean-Paul II. Il s’agit d’une véritable exception aux normes qui fixent traditionnellement un délai de cinq ans, à partir de la mort du postulant.

Il faut généralement la reconnaissance d’un miracle pour être reconnu bienheureux par l’Eglise catholique. Dans le cas du père Hamel, s’il est reconnu martyr, il sera "dispensé" de cette obligation. En revanche, un miracle serait nécessaire pour un procès en canonisation. Quoi qu’il en soit, la procédure de béatification du père Jacques devrait durer deux ans.

Mgr Dominique Lebrun a déclaré que cette décision pontificale représentait "une consolation, une joie", visiblement très ému de célébrer cette messe à l’endroit même où le père Hamel, fin juillet, était égorgé par deux terroristes se réclamant de l’Etat islamique. A l’époque, l’archevêque de Rouen apprenait la nouvelle, depuis Cracovie, où il assistait aux Journées Mondiales de la Jeunesse.

Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen: