Semaine Missionnaire Mondiale: "faire prendre conscience à chacun de son devoir missionnaire"

Présentée par

S'abonner à l'émission

Le Grand Invité

lundi 17 octobre 2016 à 7h50

Durée émission : 15 min

Le Grand Invité

© Pierre TRICHETCIRIC

​Ce dimanche a été donné le coup d’envoi la Semaine Missionnaire Mondiale. Le point d’orgue de cette semaine : la Journée Missionnaire mondiale dimanche prochain.

"Pendant une semaine comme toutes les années nous profitons de ce temps pour inviter l’ensemble des communautés à réveiller leur sens missionnaire à travers des témoignages qui peuvent être faits et à travers un partage, essentiel dans la vie de l’Eglise, pour qu’elle puisse vivre partout dans le monde" explique Gaëtan Boucharlat de Chazotte, secrétaire général des Œuvres Pontificales Missionnaires. La mission est considérée comme une œuvre de miséricorde. "C’est en fait le message missionnaire d’aller dans toutes les nations pour annoncer le Christ", et notamment aux périphéries, pour reprendre les mots du pape François.

"La Semaine Missionnaire Mondiale a été mise en place sur la suggestion des Œuvres Pontificales Missionnaires à Lyon. En 1926, l’idée est de faire prendre conscience à chaque fidèle de son devoir missionnaire, qu’il a reçu à son baptême. C’est donc une chance mais surtout une joie parce qu’accomplir son baptême est quelque chose de formidable. C’est un devoir de joie. Plus j’annonce plus j’explose de joie" ajoute Gaëtan Boucharlat de Chazotte.

"Nous sommes tous missionnaires. Bien sûr nous n’avons pas les mêmes capacités. Tout le monde ne peut pas partir au bout du monde pour annoncer l’Evangile à ceux qui ne le connaissent pas encore. Mais là où nous sommes, nous avons un devoir missionnaire à accomplir. Autour de nous, on se stimule mutuellement. Mais aussi en aidant l’Eglise à accomplir ce devoir par le sens du partage" précise le secrétaire général des Œuvres Pontificales Missionnaires.

Aider concrètement l’Eglise, voici en effet l’un des aspects que met en avant la Semaine Missionnaire Mondiale. "S’il n’y avait pas cette semaine, l’Eglise ne pourrait plus assurer son devoir missionnaire dans les territoires de mission. Dans tous les diocèses étrangers, cette aide que chacun va apporter cette semaine va permettre d’aider la vie de l’Eglise au quotidien, localement" explique Gaëtan Boucharlat de Chazotte.

La réalité de la mission a évolué dans le temps. Loin de l’image d’Epinal du missionnaire parti en Afrique, "la mission a changé. Il y a quelques dizaines d’années, l’essentiel des missionnaires étaient français. Aujourd’hui il y a un grand développement des Eglises autochtones. Il y a également beaucoup plus d’échanges, ce qui devrait nous sensibiliser davantage" lance le secrétaire général des Œuvres Pontificales Missionnaires.

A l’occasion de cette semaine missionnaire, plusieurs outils sont mis en place dans les paroisses. "Il y a des temps d’animation proposés, des temps de prières, il y aussi tous les outils que nous développons durant l’année, cela va du jeu de société pour enfants aux groupes de prière qui s’organisent dans les paroisses" conclut-il.
 

Les dernières émissions

L'émission

Du lundi au vendredi à 8h10

Chaque matin, Stéphanie Gallet reçoit une personnalité au cœur de l’actualité nationale ou internationale. Décryptage singulier de notre monde et de ses enjeux, mais aussi découverte d’un parcours, d’un engagement. Au cœur de la grande session d’information du matin, une rencontre quotidienne pour prendre de la hauteur avec bienveillance et pour donner du sens à l’information.  

Le présentateur

François Ballarin