Semaine missionnaire mondiale, un véritable appel à l'engagement

15 octobre 2018 Par

J’ai soif de toi. Viens !" c’est le thème de la semaine missionnaire mondiale organisé par les Œuvres pontificales missionnaires (OPM) du 14 au 21 octobre.

Depuis 1926, toutes les paroisses catholiques du monde sont invitées à participer à la quête mondiale des OPM durant cette semaine spéciale. Car depuis 2000 ans, l’évangélisation est une mission permanente pour l’Eglise. C'est ce qu'explique Gaëtan Boucharlat de Chazotte, secrétaire général des œuvres pontificales missionnaires, au micro d'Etienne Pépin.

 "Aujourd’hui, il y a sept milliards d’humains. Sur ces sept milliards d’humains, il y a à peu près deux milliards de chrétiens, et là-dedans, 1,2 milliard de catholiques. Quand on est catholique, on n’a qu’un désir, c’est de partager cette chance du salut, cette annonce. C’est pourquoi la mission a toujours sa justification" rappelle Gaëtan Boucharlat de Chazotte.

"Cette semaine est une volonté du Saint Siège. Faire prendre conscience à tous les fidèles, qu’avec leur baptême il y a un devoir missionnaire. Un peu dans l’esprit des premières quêtes qui sont rappelés dans les actes des apôtres, on va essayer de collecter pour ceux qui en ont le plus besoin. Mais c’est tout le monde qui collecte. Ceux qui vont recevoir collectent aussi. C’est un souci partagé par toute l’Église au profit des Églises qui en ont le plus besoin" ajoute-t-il.

Parmi les projets concrets, "la quête pour les mission est en faveur de la vie des diocèses. Les actions concrètes d’un diocèse peuvent bénéficier de cette aide. Sauf que nous en France, on a une vision un peu réduite du rôle de l’Eglise ou du rôle d’un diocèse. Dans les autres pays du monde, dans les pays de mission, l’Eglise assure la santé, l’éducation. C’est construire une cathédrale quand il y a un nouvel évêché mais c’est aussi les écoles, les dispensaires, un projet de catéchèse etc."

Outre les projets matériels, il y a aussi un appel à la prière pour la mission. "Chaque pays organise sa semaine missionnaire comme il l’entend. Pour ce qui est de la France, nous appelons tous les diocèses à découvrir l’activité missionnaire, ou à la redécouvrir. Il y a donc toute une phase d’information. On donne des exemples. Pour cela, on appelle à la prière. En France, cela revêt différentes formes. Il y a une journée de prière consacrée par diocèse" ajoute le secrétaire général des œuvres pontificales missionnaires.

Il rappelle que "tous les baptisés sont évangélisateurs. Tous ne sont pas appelés à descendre dans la rue. Tout le monde n’a pas ce charisme. Mais la mission revêt différentes formes. Aujourd’hui, pendant cette période missionnaire, le Saint Siège demande à ce que tous les baptisés prennent en souci les difficultés matérielles de la mission".

Gaëtan Boucharlat de Chazotte, secrétaire général des OPM:

00:00

00:00