Changer de regard sur la vieillesse : le rôle des médias

Présentée par PR-25017

S'abonner à l'émission

La chronique des Petits Frères des Pauvres

vendredi 20 novembre à 6h55

Durée émission : 3 min

Changer de regard sur la vieillesse : le rôle des médias

© DR

Yann Lasnier alerte sur le manque de personnes âgées qui prennent la parole dans les médias, alors qu'elles représentent 21% de la population.

00:00

00:00

Saviez-vous que les personnes de 65 ans et plus, ne sont présentes qu’à hauteur de 6 % sur les écrans de télé alors que, selon les données de l’INSEE, elles représentent près de 21 % de la population ? Ces chiffres sont tirés du baromètre annuel du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). En 2019, l’Institut nationale de l'audiovisuel (INA) a, de son côté, analysé la représentativité des personnes âgées dans les JT du soir depuis 2009, sur les six grandes chaînes de télévision française. Là-aussi, le constat est sans appel : ces dix dernières années, seul 1,2 sujet par jour en moyenne a traité du vieillissement, du troisième âge ou de la retraite. Cela ne représente que 1,4 % de l’offre totale d’information des JT de 20 heures. Ces chiffres sont révélateurs d’une tendance regrettable de notre société à invisibiliser les personnes âgées, tout particulièrement celles du grand âge.

Certains esprits taquins pourraient bien sûr me dire que les animateurs, journalistes et éditorialistes de plus de 65 ans sont pourtant pléthore dans les médias. En effet, et tout aussi taquinement, je pourrais leur répondre que cela prouve bien qu’il n’y a pas d’âge pour pouvoir s’exprimer publiquement et apporter son point de vue. Mais on ne parle pas d’une poignée de professionnels des médias mais de millions de Français âgés qui sont très mal représentés dans le paysage médiatique français. Les Petits Frères des Pauvres le rappellent régulièrement, l’exercice de la citoyenneté des personnes âgées doit aussi se construire par une meilleure visibilité dans les médias. 

On entend beaucoup parler des personnes âgées depuis le début de la crise sanitaire, ce dont nous nous réjouissons, mais on ne les entend peu parler. Combien d’émissions invitent ce qu’on appelle des experts, souvent toujours les mêmes, pour expliquer la situation des personnes âgées mais ne prennent jamais l’initiative d’inviter directement les aînés, surtout ceux du grand âge fortement impactés, pour qu’ils disent comment ils vivent la situation. Ce n’est pas parce qu’on a plein de rides, qu’on a une voix un peu chevrotante et qu’on peut être, permettez-moi l’expression, un peu dur de la feuille qu’on n’a pas envie de s’exprimer. Au contraire, nos aînés ont plein de choses à dire en ce moment, que ce soit sur la gestion de la crise, sur leurs fragilités, leurs angoisses, leurs espoirs. 

Et surtout, être âgé ne peut se résumer à donner une visibilité uniquement centrée sur des problématiques sanitaires. Heureusement, plusieurs médias ont décidé de faire bouger les choses. Je pense par exemple à Télérama qui a publié un très beau dossier sur les vieux en abordant des sujets comme la sexualité ou les modes d’habitat innovants, ou encore Canal + qui a diffusé, certes en deuxième partie de soirée, un documentaire sur le maintien du lien intergénérationnel en EHPAD. Mais attention à ce que ce changement satisfaisant ne soit pas juste un phénomène ponctuel et qu’à la sortie de la crise que nous attendons tous, les médias oublient à nouveau de donner la visibilité indispensable pour faire changer les regards sur la vieillesse. 

Les dernières émissions

L'émission

Le vendredi à 6h55

Chaque semaine, RCF donne la parole à l'association Les petits frères des pauvres.

Le présentateur

Yann Lasnier

Yann Lasnier est le Délégué général de l'association Les petits frères des pauvres.