Etats généraux de la bioéthique

Présentée par

S'abonner à l'émission

Chronique bioéthique

mardi 29 mai 2018 à 8h08

Durée émission : 3 min

Chronique bioéthique

Bonjour !

Les Etats généraux de la bioéthique sont terminés. Imposés par la loi bioéthique de 2011, ils relevaient du CCNE qui doit maintenant remettre un rapport de synthèse.
Et la tâche s’annonce délicate. Et ce pour plusieurs raisons.

D’abord parce que la participation du public à ces états généraux a été un véritable succès.30000 personnes ont contribué au débat sur le site internet dédié, plus de 250 débats organisés dans toute la France, avec des salles pleines et participantes, de nombreux mouvements, lobbys ou groupes d’intérêts ont été auditionnés.
Il ne sera pas aisé de faire une synthèse de tout ça
D’autant qu’il n’y a pas eu autant de débats qu’annoncé. Mais plutôt la réaffirmation de positions irréconciliables, ce qui ne constitue pas un débat.

Autre difficulté qui vient se surajouter aux précédentes, le CCNE n’est pas neutre vis-à-vis des enjeux de bioéthique : non seulement il a précédemment publié des avis sur toutes les questions. Plus ennuyeux, certains de ses membres ont affiché leurs positions personnelles dans les médias. Cela pourrait entamer sérieusement la recevabilité du rapport.

Jean-François Delfraissy, le président du CCNE, dans une interview donnée à Valeurs Actuelles le 3 mars, affirmait : « Je ne sais pas ce que sont le bien et le mal, et vous avez de la chance si vous le savez vous-même ! En tout cas, le CCNE n’est pas là pour indiquer où se trouvent le bien et le mal. » Il continuait en refusant de considérer négativement la revendication d’un « droit à l’enfant ».
Le CCNE suspecté de parti-pris, cela ne va évidemment pas aider.

Le gouvernement a déjà décidé qu’il fallait légiférer. Emmanuel Macron s’est engagé sur l’ouverture de la procréation médicalement assistée aux femmes seules et aux couples de femmes. Ainsi que sa secrétaire d’état Mme Schiappa. Pas sûr que la forte mobilisation observée au cours de ces Etats Généraux impactera le processus déjà amorcé et les conclusions plus ou moins déjà écrites.

Agnès Buzyn, ministre de la santé, vient d’annoncer que la préparation de la future loi bioéthique aura du retard.

Tout cela laisse présager quelques déconvenues …

Les dernières émissions

L'émission

Tous les mardis à 18h45

Le Docteur Xavier Mirabel, médecin oncologue, conseiller médical  d’Alliance Vita, nous parle de la personne humaine, de sa vie et de sa mort, de sa sexualité, et de leurs interactions avec la médecine et la société.

Le présentateur

Xavier Mirabel