Grand âge: message des Petits Frères des Pauvres à Emmanuel Macron

Présentée par PR-23460

S'abonner à l'émission

La chronique des Petits Frères des Pauvres

vendredi 25 septembre 2020 à 6h55

Durée émission : 3 min

Grand âge: message des Petits Frères des Pauvres à Emmanuel Macron

© DR - Yann Lasnier est le délégué général des Petits frères des pauvres

Le délégué général des Petits frères des pauvres, Yann Lasnier, adresse un message à Emmanuel Macron après son intervention mardi au sujet du grand âge dans un Ehpad du Loir-et-Cher.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Monsieur le Président de la République, mardi dernier, vous vous êtes rendu dans un EHPAD du département du Loir-et-Cher. Votre prise de parole m’a fait chaud au cœur ; je cite des extraits de votre discours : « Nous ne souhaitons pas collectivement isoler nos aînés. Conserver un minimum d’interactions, c’est aussi cela la vie. Du bon sens, le respect des règles sanitaires et beaucoup d’amour, nous ne vaincrons pas le virus en isolant ». 

J’ai envie de dire ENFIN ! C’est la reconnaissance que le maintien du lien social est un besoin vital jusqu’au bout de la vie. Tout aussi vital que se nourrir et se loger. Depuis 6 mois, on ne va pas se le cacher, le maintien du lien social n’a pas été la priorité affichée. Certains vont dire que j’exagère, que depuis le déconfinement, nous avons tous repris nos interactions sociales.

Tous, non. Et c’est là que le bât blesse. Les bénévoles des Petits Frères des Pauvres nous font régulièrement part de difficultés rencontrées dans leur accompagnement en établissements. Entendons-nous bien, je ne fais pas ce qu’on appelle de "l’EHPAD bashing" et je sais pertinemment que les responsables d’établissement essaient de faire au mieux, jonglant entre protocoles sanitaires, manques d’effectifs et statistiques peu rassurantes sur le rebond épidémique. Mais est-ce normal qu’on dise à une résidente que, si elle participe à une journée de vacances à la mer avec les bénévoles, elle sera confinée en chambre à son retour ? Est-ce normal qu’on reconfine des EHPAD juste à titre préventif, sans que les personnes concernées et leur entourage aient leur mot à dire ?
 
Une conférence de consensus est organisée la semaine prochaine pour trouver des solutions concrètes et aider à concilier protection des personnes vulnérables et liberté individuelles. Bien sûr, nous allons y participer, faire des propositions et porter la parole de celles et ceux à qui on ne la donne guère : les personnes que nous accompagnons en établissements et dont l’unique interaction sociale avec l’extérieur est la présence d’un bénévole. Alors, Monsieur le Président de la République, je suis d’accord avec vous, nous avons besoin de bon sens, de respecter les règles sanitaires et de beaucoup d’amour. Il est grand temps que vos sages paroles se traduisent en actes concrets pour les 600 000 résidents des EHPAD.

 

Les dernières émissions

L'émission

Le vendredi à 6h55

Chaque semaine, RCF donne la parole à l'association Les petits frères des pauvres.

Le présentateur

Yann Lasnier

Yann Lasnier est le Délégué général de l'association Les petits frères des pauvres.