Grève à Air France: "Il faut débloquer les salaires"

Les personnels d'Air France sont en grève, ce vendredi. Philippe Evin, président du syndicat national des pilotes de ligne d'Air France souhaite l'ouverture concrète des négociations.

Onze syndicats, tous métiers confondus ont appelé à cesser le travail aujourd’hui et le 30 mars. Ils demandent une augmentation générale de 6% pour compenser l'inflation depuis 2011. Ils réclament en outre 4,7% supplémentaires pour les pilotes.

Une revendication qui avait déjà entraîné une première journée de grève le 22 février dernier. Ce mardi, dans un courrier aux pilotes, le PDG d’Air France KLM Jean-Marc Janaillac, assurait avoir entendu les demandes des représentants même si les marges de manœuvre étaient encore très faibles.

Philippe Evain, président du Syndicat National des Pilotes de Ligne d'Air France, regrette que les négociations soient au point mort : "Nous avons décidé de nouvelles journées d'action de manière à être entendus."

00:00

00:00

"Cette situation ne peut plus durer"

Pour lui, il est nécessaire de débloquer les salaires. "Ce n'est plus tenable. L'entreprise fait pourtant des bénéfices confortables. Cette situation ne peut plus durer."

00:00

00:00


75% des vols devraient être assurés sur la journée. Ces nouvelles grèves devraient coûter cher à Air France.

Sur le même thème :