Location de places de crèches au privé: les élus de Lyon divisés

14 mars 2017 Par

© Pixabay - Des pieds de bébé

La ville de Lyon a signé en juin 2016 une convention pour louer des places municipales de crèche à des entreprises privées. Le préfet a saisi le tribunal administratif.

La question avait déjà soulevé des oppositions au sein du conseil municipal en juin dernier: la location de places de crèches municipales à des entreprises privées. Devant cette nouveauté juridique, la préfecture du Rhône a saisi le tribunal administratif en novembre 2016. Alors que l'instruction est en cours, nouvel épisode en mars 2017: des élus de droite (UDI, Les Républicains) et de gauche (Gram) alertent le préfet pour « rupture d’égalité devant le service public ».

L'idée de la majorité municipale est de faire financer la construction de crèches dans des zones en tension grâce à un tarif de 9 000 euros par an et par place, dans la limite de 10 % du total général des places municipales de crèche (soit actuellement 190).

En mars 2017, cette convention ne concerne que 6 places. Mais pour Véronique Bauguil, élue UDI du 2e arrondissement, ce dispositif menace le principe d'égalité du service public car il pourrait bénéficier aux seules entreprises qui pourront payer ce prix.

00:00

00:00

La ville de Lyon répond que cette polémique ressemble plutôt à un procès d'intention inhérent à toute nouveauté. Blandine Reynaud, adjointe à la mairie de Lyon en charge de la petite enfance insiste sur le timing:  en pleine période électorale.

00:00

00:00

 

A noter que la gestion d'une place de crèche à l'année revient à 16 000 euros en moyenne à la Ville de Lyon.