Plus d'écologie, moins de misère

Présentée par UA-141678

S'abonner à l'émission

Commune Planète

samedi 17 octobre à 10h03

Durée émission : 12 min

Commune Planète

© Virginia CASTRO/CIRIC - 21 mai 2015 : Atelier de jardinage au "Jardin sur le Toit", jardin solidaire et collectif d'insertion sociale tenu par l'association Arfog-Lafayette. Paris (75) , France.

On oppose souvent les enjeux sociaux et environnementaux, comme si justice sociale et écologie étaient inconciliables. On en parle à l'occasion de la Journée du refus de la misère.

00:00

00:00

Cette année, la Journée mondiale du refus de la misère a pour thème : "Vers la justice sociale et environnementale". On oppose en effet souvent les enjeux sociaux et environnementaux. Justice sociale et écologie sont-elles donc inconciliables ? Nombreux sont ceux qui sont convaincus du contraire et affirment que l'une ne peut aller sans l’autre. C’est le cas des membres du réseau Wresinski Écologie et grande pauvreté, dont fait partie Céline Vercelloni, invitée d'Anne Kerléo.

 

"Je fais partie des gens d’en bas, ceux qu'on ne veut pas entendre. Pour moi, il est vital d’agir. Pour nos enfants et petits enfants, pour la génération future"

 

précarité et souci écologique : Le témoignage de Christelle

Chaque semaine dans COMMUNE PLANÈTE, l'invité choisit un texte qui illustre son engagement. Céline Vercelloni nous propose un texte écrit par Christelle, militante chez ATD Quart Monde, qui a elle-même connu la grande pauvreté.

 

Nous tous, quel que soit notre milieu social, nous sommes responsables de la planète, et on doit la protéger. Ça donne du sens à sa vie d'agir pour la planète. Quand on a des ennuis dans la tête, c'est difficile de faire des choses. Je fais partie des gens d’en bas, ceux qu'on ne veut pas entendre. Pour moi, il est vital d’agir. Pour nos enfants et petits enfants, pour la génération future. Je participe au tri des déchets. Je privilégie les achats d’aliments locaux, j'essaie de réduire la viande. Tout ça met du temps. Ça fait deux, trois ans que j’ai pris conscience. On a quand même baigné dans le plastique, donc c’est comme un sevrage de fumeur... On nous a fait croire plein de choses par le biais des publicités.

Ce n’est pas nous qui gaspillons le plus, ce sont les industriels et les multinationales qui nous empêchent d’avancer sur la réduction des déchets et le respect de la planète. Ce sont aussi ceux qui nous gouvernent et qui ne se sentent pas responsables de la planète, car ils sont guidés par l’argent et le pouvoir. Il y a déjà pas mal d’actions qui sont mises en route par quelques citoyens. Mais il faut plus de personnes sur le terrain. Il ne faut pas attendre que le gouvernement fasse quelques chose, je ne vois pas de projet concret de sa part. Le gouvernement propose toujours des choses pour dans 10, 20 ans.

 

 

L'écologie, des projets à construire ensemble

"L'ADN d'ATD Quart Monde, rappelle Céline Vercelloni, c'est d'éradiquer la misère pour pemettre à chacun de vivre à égale dignité et c'est surtout de laisser la parole aux plus pauvres, de réfléchir avec elles et de comprendre leurs réels besoins et de ne surtout pas penser à leur place."

Depuis 1972, l'association ATD Quart Monde organise des Universités populaires Quart Monde Ainsi pour réfléchir ensemble à des sujets comme l'écologie. L'objectif est aussi de donner la parole aux plus pauvres et de leurs permettre d'exprimer leur avis sur les grandes sujets qui animent notre société. "En ce moment , l'écologie c'est une des thématiques les plus importantes, leur pensée et leur parole est essentielle pour nous."

 

Invités

  • Céline Vercelloni, membre d'ATD Quart Monde

Sur le même thème :

Les dernières émissions

L'émission

Le samedi à 22h45 et le dimanche à 20h45

Commune Planète, c'est le magazine de l'écologie sur RCF. Une émission joyeuse et pleine d'espérance, qui apporte un regard lucide sur les questions humaines et environnementales. Bref, une émission d'écologie intégrale dans la lignée de l'encyclique Laudato Si'.

Le présentateur

Anne Kerléo

Journaliste de formation, Anne est passionnée de reportage, au coin de la rue ou à l'autre bout du monde. Rédactrice en chef "opérations spéciales" RCF, elle a pour mission de préparer et de coordonner la couverture d'événements grands ou petits et l'organisation d'émission hors des studios. Lyonnaise d'adoption, elle ne s'éloigne jamais longtemps de la Bretagne de ses origines.