Vacances: les camps scouts auront bien lieu

Présentée par PR-21840

S'abonner à l'émission

Le dossier du jour

vendredi 19 juin à 7h12

Durée émission : 7 min

Le dossier du jour

© CIRIC International

Les vacances d’été arrivent à grands pas et les jeunes vont pouvoir partir en colonie de vacances ou en camp scout.

Un protocole sanitaire pour les grandes vacances

Les protocoles sanitaires évoluent et on y voit un peu plus clair sur l’organisation de ces séjours pour enfants et adolescents, durant les grandes vacances. Le gouvernement en lien avec les organismes et les mouvements de jeunesse, est mobilisé depuis plusieurs semaines pour établir un protocole sanitaire qui soit applicable cet été aux centres de loisirs, aux colonies et aux camps scouts.

Tous partagent cette conviction: la période de confinement a été éprouvante pour certaines familles et tout doit être mis en oeuvre pour que le plus grand nombre de jeunes puissent partir en vacances cet été. Alors évidemment ces séjours vont être régis par des règles sanitaires bien précises. Anne Carayon est la directrice générale de Jeunesse en plein air, la fédération chargée de promouvoir le départ des enfants en vacances. Elle donne sur RCF un aperçu du protocole appliqué pour les colonies de vacances.
 

Des protocoles contraignants pour les accueils d'enfants

Des protocoles nécessaires mais contraignants. Les accueils collectifs de mineurs avec hébergement pourront reprendre à partir du lundi 22 juin. Mais la mise en oeuvre de ces règles sanitaires nécessitent de l’organisation. Et c’est donc une une course contre la montre pour les structures d’accueil. Près d’un million d’enfants partent chaque année en colonie de vacances. Cette année ils seront sans doute un peu moins nombreux.

D’une part parce que cette année, il n’y aura pas de possibilité de partir en séjour à l’étranger. Par ailleurs eu égard aux règles sanitaires le nombre de séjours proposés devrait être inférieur à d’habitude. Notons également que se pose la question du coût de ces séjours. Les contraintes sanitaires exigent plus de personnel pour mettre en oeuvre les consignes d’hygiène et d’encadrement. Jeunesse en plein Air demande en ce sens une aide de l’Etat. Sans succès pour l’instant.

L’Etat compte toutefois mettre la main à la poche pour permettre aux enfants de vivre des vacances apprenantes après le confinement. Jean-Michel Blanquer a annoncé le déblocage de 200 millions d'euros pour financer les programmes "vacances apprenantes", "écoles ouvertes", "écoles buissonnières ouvertes", "colonies de vacances apprenantes". Au total, quatre dispositifs vont être mis en place pour offrir au maximum d'enfants des activités ludiques et pédagogiques. Pour Anne Carayon si cette politique va dans le bon sens, les vacances apprenantes existent déjà. 250.000 enfants devraient pouvoir bénéficier de ces colonies de vacances apprenantes.
 

Comment le scoutisme s'adapte aux consignes

Une autre manière d’apprendre la vie, de découvrir la nature: le scoutisme. Da direction de la jeunesse du ministère de l’Education nationale a publié mardi dernier le document de référence pour adapter l’organisation des camps scouts de cet été à la situation de crise sanitaire due au coronavirus. Ce n’est pas tout à fait le même protocole que pour les séjours de mineurs avec hébergement.

Le protocole est adapté au scoutisme. Il y a notamment des règles spécifiques autour des repas mais aussi de l'hébergement sous tente. Car si les scouts vont pouvoir dormir sous la tente ils devront respecter des règles de distanciation physique. Comment cela va-t-il se passer concrètement ? Les réponses sur RCF de Pierre du Couëdic, le commissaire général des Scouts unitaires de France.

Les dix mouvements scouts français se sont mis autour d’une table pour comprendre les enjeux des règles sanitaires, les décortiquer dans les moindres détails et trouver en lien avec le gouvernement le juste équilibre entre les règles sanitaires et le projet pédagogique défendu par le scoutisme.

Les dernières émissions